Trois artistes tunisiens qui revisitent l’art de la calligraphie arabe dans le monde!

Trois artistes tunisiens qui revisitent l’art de la calligraphie arabe dans le monde!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Depuis plusieurs années l'art de la calligraphie arabe est réinventée par de nombreux artistes contemporains. On a sélectionné pour vous trois artistes tunisiens de renommée mondiale qui réinventent cet art millénaire!

//El Seed

El Seed est un artiste urbain franco-tunisien, d’envergure internationale. Il a commencé à créer des œuvres urbaines depuis la fin des années 1990. Il se distingue par un style artistique singulier, mêlant calligraphie arabe et graffiti «calligraffitis», et influencé par les styles de l’artiste tunisien «Nja Mahdaoui» et du peintre et calligraphe Irakien «Hassan Massoudy». Ses fresques se déploient dans les quatre coins du monde pour véhiculer des messages de paix, d’unité des communautés et d’abolition des stéréotypes. Ses œuvres majeures sont: un graffiti réalisé en 2012 sur la mosquée principale de Gabés (Tunis), la cinquantaine de fresques créées à l’Avenue principale de Doha au Qatar, et l’œuvre anamorphique réalisée en 2016, sur plus de cinquante bâtiments du quartier de Manshiyat Naser au Caire.

//Inkman

Diplômé de l’École des Sciences et Technologies du Design de Tunis (ESSTED), Mohamed Kilani Tbib, surnommé «Inkman» est un artiste tunisien qui mêle calligraphie et graffiti  de renommée mondiale. Graphiste de formation, il a exploré l’univers de la typographie et y a fait carrière. Son style unique lui a valu un grand succès en Tunisie et à l’étranger.

Ses compositions visuelles authentiques reflètent sa grande sensibilité artistique. Elles sont vectrices de ses sentiments, de sa passion première pour la poésie et la calligraphie, ainsi que des messages sociaux et politiques.

//Nja Mahdaoui

Considéré comme l’une des figures majeures de la scène artistique mondiale, Nja Mahdaoui est un plasticien et calligraphe né en 1937 à Tunis. Au fil des années, il a pu développer un parcours impressionnant. Diplômé de l’Académie Santa Andrea de Rome en 1967, il a créé des œuvres de calligraphie arabe exposées aujourd’hui dans les plus prestigieux musées du monde, tels que le «British Museum».

Durant les années 1990, il a été nommé président du jury du Grand prix de la calligraphie tunisienne, ensuite membre du jury international pour le Grand prix UNESCO . Il est également lauréat de multiples prix tels que le Prix de l’artisanat que lui a décerné l’UNESCO en 2005, et a pu aussi recevoir une distinction du département de calligraphie de l’Université de Tokyo. En 2000, il a été sélectionné pour réaliser le design d’habillage extérieur de Gulf Air, à l’occasion de ses cinquante ans et plus récemment pour décorer le siège de Facebook.

À découvrir aussi