“L’homme Qui a Vendu Sa Peau” de Kaouther Ben Hania en compétition officielle “Orizzonti” de la Mostra de Venise

“L’homme Qui a Vendu Sa Peau” de Kaouther Ben Hania en compétition officielle “Orizzonti” de la Mostra de Venise

ÉCRIT PAR Amine Rouissi

Attendu depuis plusieurs mois pour son casting alléchant, les oeuvres antérieures de Kaouther Ben Hania et son budget avoisinant les six millions de dinars, 'l'homme qui a vendu sa peau' sera en lice à Venise cette année. Une sélection qui récompense toute une nouvelle vague du cinéma tunisien qui continue d'exporter avec brio le 7eme art dans les plus grandes manifestations internationales !

Le 28 juillet dernier a livré une nouvelle extraordinaire pour Kaouther Ben Hania, ses producteurs et tout le cinéma tunisien : la sélection de leur dernière oeuvre en compétition officielle “Orizzonti” de la Mostra de Venise.

L’Homme qui a vendu sa peau de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania qui était déjà en compétition officielle “Un certain regard” avec La Belle et la meute en 2017 au festival de Cannes, avec Yahya Mahayni, Monica Bellucci et Dea Liane. Le film est produit par Habib Attia (Cinétéléfilms) et Nadim Cheikhrouha (Tanit Films) dans une configuration de coproduction officielle entre La Tunisie, La France, L’Allemagne, La Belgique et La Suède.

La 77e édition se déroulera du 2 au 12 septembre prochain présentera un cru de 62 longs métrages et 15 courts métrages. Le jury de la sélection Orizzonti sera composé de Claire Denis, Oscar Alegria, Francesca Comencini et Christine Vachon.

Synopsis

Sam Ali est un syrien qui s’est enfui au Liban afin d’échapper à la guerre qui ravage son pays et dans l’espoir de rejoindre son amoureux à Paris. Coincé au Liban sans aucun document officiel, Sam commence à travailler dans des galeries d’art de Beyrouth.

À découvrir aussi