Retour sur l’œuvre d’Henri Saada, l’un des artistes tunisiens majeurs du 20ème siècle!

Retour sur l’œuvre d’Henri Saada, l’un des artistes tunisiens majeurs du 20ème siècle!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Disparu le 19 Mars 1976 à Paris, Henri Saada était l'un des peintres tunisiens les plus marquants de son époque. De son vivant, il a connu une grande notoriété internationale, et après sa disparition il a laissé un héritage artistique très important. On vous fait découvrir l’œuvre de cet artiste d’exception!

Né à Gabès en 1906, le peintre franco-tunisien Henri Saada a effectué ses études à l’école des Beaux-Arts de Tunis avant d’entamer une carrière d’enseignant à la même école. En 1934, il a obtenu une bourse de voyage d’étude et est parti en Italie, en Espagne et en France.

Outre ses participations dans tous les salons de peinture à Tunis (où il a participé aussi en tant que membre de jurys et commissaire général adjoint), Henri Saada a réussi à diffuser l’art tunisien dans les quatre coins du monde. Au début des années soixante, il s’est installé à Paris et a exposé ses tableaux dans les plus grandes galeries de la France.

Son œuvre témoigne d’un style artistique singulier et d’une grande maitrise de la couleur et du dessin. À travers ses tableaux, il a immortalisé des scènes populaires,  paysages et traits de la Tunisie du 20ème siècle. On retrouve ainsi dans ses peintures des représentations de la Médina de Tunis, la Goulette, Sidi Bou Saïd, Gabés, Djerba, Kairouan… Parmi ses tableaux phares on peut citer: « Une rue de Tunis », « Le repas », « Port de La Goulette » et « Cavalier à Gabes ».

Depuis sa disparition le 19 Mars 1976, plusieurs évènements se sont organisés en son hommage tels que l’exposition organisée par Ray Saada en 1987 à Paris. Le Salon des indépendants ( Paris) et le Salon d’automne (Paris) lui ont également rendu hommage respectivement, en 1980 et 1981. Il a également paru en 1989 dans l’ouvrage intitulé «La Peinture Européenne en Tunisie» édité au Centre d’Art Vivant de la ville de Tunis.

À découvrir aussi
ideo