‘Noura Rêve’ de Hind Boujemaa au prestigieux San Sebastien Film Festival

‘Noura Rêve’ de Hind Boujemaa au prestigieux San Sebastien Film Festival

ÉCRIT PAR Amine Rouissi

À quelques semaines du début de la saison cinématographique, les sélections successives des longs métrages tunisiens dessinent les contours d'un cru de haute volée. La dernière bonne nouvelle concerne le film "Noura Rêve" de Hind Boujemaa retenu dans la compétition officielle du prestigieux festival espagnol de Saint-sébastien.

Les producteurs tunisien, belge et français viennent de l’annoncer au public la semaine écoulée: le second long métrage de Hind Boujemaa fera partie du « San Sebastian International Film Festival ». L’oeuvre tunisienne est sélectionnée dans la section « New Directors » aux côtés de treize autres films internationaux.

La réalisatrice tunisienne compte dans son filmographie le documentaire « C’était mieux demain” présenté au public en 2012. En 2015, son court-métrage “Et Roméo a épousé Juliette” traitait avec subtilité de la dégradation de la vie de couple après le mariage.

Le tournage de « Noua Rêve » a eu pour cadre spatial le quartier populaire de Djebel Jelloud au sud de Tunis. Hend Sabri, Dania Mostafa, Lotfi Abdelli, Hakim Boumasaoudi, Imen Cherif Jamel Sassi et Saif Dhrif sont aux premiers rôles du casting.

Selon Hind Boujemaa, l’idée du film découle du vécu d’une mère rencontrée dans le cadre de son implication au sein d’une association locale de défense des droits des femmes. Fidèle à une approche engagée, la réalisatrice condamne à travers cette fiction certaines lois d’arrière-garde et une corruption encore omniprésente dans certains milieux.

Grandes lignes de l’intrigue

Pendant que Jamel, son mari, est en prison, Noura et Lassad, amoureux,  projettent de vivre ensemble. Mais la sortie de Jamel va obliger Noura de retourner à une vie normale.

pub TU ramadan
À découvrir aussi
pub TU