Les Ksours du sud tunisien officiellement candidats au patrimoine mondial de l’UNESCO

Les Ksours du sud tunisien officiellement candidats au patrimoine mondial de l’UNESCO

ÉCRIT PAR Amine Rouissi

En vue de son inscription sur la liste indicative du patrimoine mondial, le dossier de candidature des Ksours du sud tunisien a été déposé par Ghazi Gheraïri, ambassadeur de la Délégation permanente de la République Tunisienne auprès de l’UNESCO. Une initiative dont se félicite l'Institut national du Patrimoine pour valoriser et préserver les biens matériels et immatériels de la Tunisie.

Ces trois dernières années ont vu une effervescence particulière de nos représentants auprès de l’UNESCO pour déposer les candidatures de plusieurs biens tunisiens. En effet, les efforts de plusieurs organismes ont été conjugués pour élaborer les dossiers relatifs à l’île de Djerba, la pêche à la Charfiya aux îles de Kerkennah et la poterie de Sejnene.

Le dernier en date, celui des Ksours, a été déposé en fin de semaine dernière pour figurer sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Selon l’Institut national du Patrimoine, INP, cette entreprise a été rendue possible grâce aux efforts colossaux des collaborateurs de l’Institut menés par le Docteur Mustapha Khanoussi.

Concentrés dans le sud-est du pays, entre Médenine et Tataouine, les Ksours sont des greniers à l’usage d’une ou de plusieurs tribus. Ces édifices font partie du patrimoine culturel de la région et témoignent de son évolution historique et sociologique. Selon l’ouvrage de 400 pages publié en 2010 par Herbert Popp et Abdelfettah Kassah, Les ksours du Sud tunisien : atlas illustré d’un patrimoine culturel, leur nombre s’élève à 92 édifices.

À découvrir aussi
pub ideo