Connaissez-vous les 9 sites et savoir-faire tunisiens inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO?

Connaissez-vous les 9 sites et savoir-faire tunisiens inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO?

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Neuf sites et savoir-faire tunisiens d'une richesse exceptionnelle, font partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

//La Médina de Tunis classée à l’UNESCO depuis 1979

Fondée en 698 autour de la grande Mosquée Zitouna, la Médina de Tunis a pu développer depuis, un riche tissu urbain composé de palais, de mosquées, de mausolées, de medersa et d’autres monuments grandioses, mêlant des styles aux influences andalouses, orientales mais aussi romaines et byzantines.

Cette ville historique tunisienne qui était autrefois un foyer religieux et intellectuel, et un grand centre économique ouvert sur le Proche-Orient, le Maghreb, l’Afrique et l’Europe, a été classée depuis 1979 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

// Le Site archéologique de Carthage

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 , le site archéologique de Carthage est composé de vestiges antiques, et est dominé par la colline de Byrsa qui était auparavant le centre de la cité punique . Une riche histoire d’une ville qui fut détruite autrefois et entièrement reconstruite.

//Parc national de l’Ichkeul 

Offrant un relais indispensable pour des milliers d’oiseaux migrateurs, dont plusieurs font partie des espèces rares, le Parc national de l’Ichkeul est l’une des plus importantes réserves ornithologiques d’Afrique du Nord. Ce site naturel situé au Nord de la Tunisie (gouvernorat de Bizerte), s’étale sur une dizaine d’hectares et accueille une faune et une flore très variées. Pour son importance écologique incontestable et ses autres nombreux atouts, ce parc national a été classé en 1980, au patrimoine mondial de l’UNESCO.

//Médina de Sousse 

Au cœur historique de Sousse, se niche la Médina qui se veut un exemple typique des villes des premiers siècles de l’islam au Maghreb. Sa Kasbah, ses remparts, sa Grande mosquée, son ribat  et sa mosquée Bu Ftata sont des monuments historiques très riches qui ont su se conserver au fil des siècles. Cette Médina a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988.

 //Amphithéâtre d’El Jem

 

Datant du 3ème siècle, l’Amphithéâtre d’El Jem est considéré comme le plus grand colisée d’Afrique du Nord. Cet immense amphithéâtre est un témoignage de la grandeur de l’Empire Romain. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979.

 //Cité punique de Kerkouane et sa nécropole

 

Etant les seuls vestiges phénico-puniques qui n’ont pas subi de modifications de la part de civilisations postérieures, la Cité punique de Kerkouane et sa nécropole (faisant partie d’un site antique situé au Cap Bon, en Tunisie), ont été inscrites sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO depuis 1986.

//Dougga / Thugga

Situé à Teboursouk, au Nord-Ouest de la Tunisie, «Dougga» ou «Thugga» est un site archéologique inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. Ce site est connu pour ses monuments phares, à savoir «le mausolée libyco-punique», «le Capitole», «le théâtre» et les temples de Saturne et de Junon Caelestis. Ces édifices sont bien conservés et témoignent du riche passé libyque, punique, numide, romano-africain et byzantin de la ville.

//La ville de Kairouan 

Kairouan est considérée comme la première ville sainte du Maghreb. Grâce à son patrimoine architectural riche ( Sa Médina et ses édifices religieux, notamment sa Grande mosquée), elle a été inscrite depuis 1988 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

//La poterie de Sejnane

L’art de la poterie de Sejnane, une ville située au nord de la Tunisie, est un savoir-faire emblématique de la région qui est transmis de génération en génération depuis des siècles. La création des poteries par les femmes de Sejnane passe par de nombreuses étapes depuis l’extraction de l’argile jusqu’à la décoration des poteries avec les motifs inspirés des tatouages et tissages traditionnels, et leur vente. Ces artisanes ne cessent de réinventer cet art ancestral en mettant au goût du jour les produits en terre cuite (ustensiles de cuisine, figurines …) pour les faire adapter aux attentes et exigences actuelles.

Le caractère durable des poteries de Sejnane, le travail méticuleux des artisanes, les techniques ancestrales et de nombreux autres aspects de cet art ancestral, ont valu à la Tunisie une 1ère inscription en 2018 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Cette inscription a marqué un retour de la Tunisie sur la liste de l’UNESCO après 20 ans d’absence, et est également une véritable promotion pour la poterie de Sejnane et un coup de projecteur sur la richesse du patrimoine tunisien.

 

À découvrir aussi
ideo