Ces artistes tunisiennes qui font bouger le monde de l’Art!

Ces artistes tunisiennes qui font bouger le monde de l’Art!

ÉCRIT PAR La rédaction

Ce 13 août, la Tunisie a célébré la fête de la femme. Dans tous les domaines, les femmes excellent et principalement dans le domaine des arts, qui il y a peu était encore fermé. Ideo magazine a décidé de vous présenter ces femmes artistes et tunisiennes qui comptent dans le monde de l’Art.

“Une femme artiste n’a ni muse ni esclave. Elle doit être ces deux choses pour elle-même.” Ces mots de la romancière et scénariste irlandaise Edna O’Brien illustre peut-être le mieux les enjeux auxquels sont confrontés les femmes-artistes où les artistes-femmes, si le terme fait débat, libre à vous de choisir celui qui vous convient le mieux. Devant se faire une place forte dans ce monde, la Tunisie compte de nombreuses femmes qui font bouger les lignes et repoussent les frontières pour pouvoir s’imposer et s’affirmer, et le font avec succès.  Peintres, photographes ou encore sculptrices, nous ne serions vous parler de toutes les femmes qui ont compté et comptent encore, mais nous tenterons de vous en présenter quelques-unes.

//Faten Gaddes

Depuis 2013, la photographe tunisienne Faten Gaddes parcourt le monde pour immortaliser des portraits d’hommes et de femmes venant de tous les horizons. Chômeurs, femmes fatales, religieux… Seuls les visages comptent. Sa signature? Une toile de fond d’un ancien décor de studio-photo des années 1930 déniché dans un garage.

//Meriem Bouderbala

Photographe, peintre, céramiste, commissaire d’exposition… Meriem Bouderbala a plusieurs cordes à son arc créatif. Elle n’a pas peur de faire un art qui lui ressemble et qu’elle imagine.

//Héla Ammar

La photographie lui permet de relater la mémoire et l’identité (particulièrement féminine), qui sont des thèmes récurrents dans ses œuvres. Son travail sur les femmes a commencé sur elle-même, lorsqu’elle se met en scène afin de traduire au mieux cette femme multiculturelle et multi-identitaire vivant en terre d’islam

//Aicha Filali

Artiste plasticienne, Aicha Filali dirige également le Centre des Arts Vivants de Radès, où se trouve le musée Safia Farhat, grande artiste et tante de l’artiste. Elle pratique notamment la sculpture et présente des expositions en relation avec le patrimoine et la critique sociale.

//Yesmine Ben Khelil

Elle a obtenu une maîtrise en arts plastiques et en sciences de l’art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Basée à Tunis, elle mène ses projets artistiques entre la Tunisie et la France. Elle a été exposée à de nombreuses reprises dans des biennales internationales et dernièrement lors du festival d’art contemporain Jaou Tunis.

pub guide ideo
À découvrir aussi
ideo facebook