El Mensej-Nefta: le projet qui ravive l’art ancestral du tissage de Nefta !

El Mensej-Nefta: le projet qui ravive l’art ancestral du tissage de Nefta !

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Lancée en 2015, El Mensej-Nefta est une initiative communautaire née de la rencontre entre un groupe de femmes artisanes de Nefta et l’équipe SHANTI, dont l’objectif est d’accompagner ces dernières dans la création en vue de mettre au gout du jour et de mieux commercialiser leurs produits.

SHANTI est une entreprise sociale fondée par Lobna Saidi et Mehdi Baccouche, qui a pour mission de promouvoir la co-conception de solutions innovantes adéquates aux défis actuels. Cette entreprise a déjà mené de nombreux projets dans le secteur de l’artisanat. En effet, l’équipe SHANTI a enchainé les initiatives dont l’objectif est de développer les métiers de l’artisanat et d’améliorer la situation des artisans tunisiens.

C’est dans cette perspective que le projet El Mensej-Nefta a été créé en 2015, avec le groupe des artisanes de Nefta. La finalité de ce projet est d’offrir aux artisanes de cette région du sud tunisien, une autonomie économique grâce à leur travail artisanal. Pour ce faire, SHANTI les accompagne dans la création de leurs produits pour mieux les commercialiser et les faire adapter aux goûts et aux attentes de la société contemporaine.

Ces femmes artisanes concernées par cette initiative, maîtrisent le savoir-faire du tissage, mais travaillent sur un plan local réduit où le nombre de commandes est faible et le paiement est souvent effectué en nature. C’est ici que SHANTI intervient en tant qu’intermédiaire pour offrir à ces artisanes un meilleur accès au marché national, tout en visant l’échelle internationale.

C’est avec des moyens simples et peu onéreux que El Mensej-Nefta crée des articles intégrant la production responsable. Les artisanes recyclent effectivement des pièces en laine dénichées au marché hebdomadaire à très bas prix, pour tisser avec, de nouveaux «Klims» et accessoires.Une démarche peu coûteuse ayant recours aux ressources immédiates des artisanes, mais qui promet de fonctionner grâce au savoir-faire de ces dernières et le savoir en  communication et de commercialisation de l’équipe SHANTI.

El Mensej-Nefta aide ainsi les artisanes de Nefta à vivre de leur savoir-faire artisanal, et aussi de pérenniser le tissage, un art ancestral dans cette région du sud tunisien.

Plus d’infos, ici! 

 

 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

La 3ème édition de «La nuit des idées» débarque dans toute la Tunisie!

La 3ème édition de «La nuit des idées» débarque dans toute la Tunisie!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Le 31 Janvier 2019, se tient La nuit des idées sous le thème «Face au présent», à l’Institut Français de Tunis et aussi dans de nombreuses autres régions de la Tunisie. On vous dit plus sur cet évènement!

La nuit des idées est  un rendez-vous dédié à la pensée contemporaine et au partage international des idées, édité en France depuis 2016 et en Tunisie depuis 2017. Chaque année, cet évènement prévoit une riche programmation et fait appel à de grands artistes, écrivains, chercheurs, intellectuels et d’autres intervenants, venus de multiples disciplines et pays.

La nuit des idées revient cette année avec une 3ème édition placée sous le thème de «Face au présent». Cette édition 2019 aura lieu dans de nombreuses régions de la Tunisie, en plus de la capitale. Elle sera accueillie dans les Instituts français de Tunis, Sfax et Sousse et dans d’autres lieux partenaires de l’évènement au Kef, Kairouan, Sidi Bouzid, Djerba, Chenini et Gafsa.

Des rencontres, débats, performances, projections, ateliers s’ordonneront autour des problématiques liées au temps présent et à la société contemporaine, à l’instar des défis des jeunes dans la société, le développement durable et l’écologie, la question de l’éthique, les nouvelles technologies, et bien d’autres encore.

Venez nombreux pour penser et repenser le présent , et pour partager une nuit d’échange et de rencontres inédite.

L’entrée est libre et gratuite!

Découvrez l’intégralité du programme, ici!

 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

«Oasis Créatives» : le nouveau projet de la Maison de l’Image pour le désenclavement culturel du sud tunisien

«Oasis Créatives» : le nouveau projet de la Maison de l’Image pour le désenclavement culturel du sud tunisien

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Dans le cadre de son nouveau projet «Oasis Créatives», la Maison de l’Image, soutenue par Tfanen- Tunisie Créative, lance un appel à candidatures aux jeunes des oasis Chebika, Midès, Nefta, Sidi Bouhlel et Tameghza pour participer aux résidences prévues pour le désenclavement culturel de ces régions du sud tunisien. On vous dit plus sur cette initiative!

Mis en place par la Maison de l’Image et soutenu par Tfanen – Tunisie Créative, «Oasis Créatives» est un projet visant à former et encadrer des jeunes issus des oasis Chebika, Midès, Nefta, Sidi Bouhlel et Tameghza aux métiers créatifs, et à favoriser les échanges culturels dans ces zones rurales où le développement économique est faible et où l’accès à la culture est réduit. En plus du désenclavement culturel de ces oasis, ce projet vise à mettre en valeur et à exploiter le riche patrimoine culturel du sud tunisien.

Tfanen – Tunisie Créative qui soutien cette initiative est un projet d’appui au renforcement du secteur culturel, financé par l’Union européenne dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Culture en Tunisie (PACT) du Ministère des affaires culturelles. Le projet est une collaboration du réseau EUNIC (Instituts Culturels Nationaux de l’Union Européenne), mis en œuvre par le British Council.

«Oasis Créatives» mettra en œuvres ces objectifs en suivant deux phases. Pendant la Première phase, entre 75 et 90 jeunes issus des 5 oasis (avec une ouverture possible sur les autres oasis de la région) participeront à trois résidences d’art et de design. La 1ère résidence sera dédiée à la Photographie et se déroulera du 05 au 11 janvier 2019 à Nefta et du 15 au 24 mars 2019 à Tameghza. La 2ème résidence sera dédiée à la Vidéographie et sera organisée du 12 au 18 janvier 2019 à Nefta et du 15 au 24 mars 2019 à Tameghza. Et la 3ème résidence sera en Design produit et aura lieu du 19 au 25 janvier 2019 à Nefta et du 15 au 24 mars 2019 à Tameghza. Pour chaque résidence, les jeunes participants seront accompagnés et guidés par un artiste tunisien et un artiste étranger.

Pendant la deuxième phase, les travaux réalisés par les jeunes bénéficiaires, seront exposés lors d’un festival prévu pour le 22, 23 et 24 mars 2019, où se retrouveront musiciens, artistes, professionnels, curieux et amateurs de la scène culturelle tunisienne et internationale. Ce festival permettra de créer une dynamique culturelle au sud de la Tunisie en amenant les différents acteurs culturels à découvrir les richesses régionales.

«Oasis Créatives» est ainsi une belle initiative pour initier ces jeunes des oasis du sud tunisien aux métiers culturels créatifs, leurs créant ainsi des perspectives d’avenir professionnelles très prometteuses!

Pour en savoir plus sur «Oasis Créatives», cliquez ici!

 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Appel à candidature pour le projet «HOUMTEK» organisé par le Goethe-Institut Tunis

Appel à candidature pour le projet «HOUMTEK» organisé par le Goethe-Institut Tunis

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Jusqu’au 14 Octobre 2018, Goethe-Institut Tunis invite les personnes intéressées à participer à l’appel à candidature qu’il a lancé pour son projet «HOUMTEK» pour l’amélioration de l’espace public. IDEO Magazine vous parle de cette initiative

«HOUMTEK» (Ton quartier) est un nouveau projet lancé par Goethe-Institut Tunis dédié à l’optimisation de l’espace public en se basant sur une approche participative. En effet, habitants et experts travailleront ensemble pour apporter des idées innovantes en vue d’améliorer l’espace public.

Ce projet vise justement à revitaliser et réapproprier ce dernier, à sensibiliser à l’engagement civique tout en consolidant les liens sociaux entre les résidents locaux qui sont invités à porter un nouveau regard sur leurs quartier.

Ainsi, cette initiative du Goethe-Institut Tunis s’adresse aux architectes, designers, urbanistes, activistes, artistes déjà engagés dans la société civile et socialement actifs dans leur environnement immédiat.

Les projets seront rattachés à l’Art ou le design urbain, l’innovation publique etc. Ils pourraient inclure également le développement touristique d’un lieu à travers des applications, des promenades audio ou des panneaux d’information concevables.

Le projet évoluera sur plusieurs phases. La 1ère aura lieu du 26 Novembre au 6 Décembre 2018, et inclura une réunion de réseautage dans laquelle les idées et les attentes seront proposées et formulées. Par la suite, ces propositions seront étudiées pour évaluer leur faisabilité, et ce dans le cadre d’ateliers. Car en 2019, les projets développés seront mis en œuvre et bénéficieront d’un financement de démarrage.

D’autres ateliers sur la constitution des équipes, le développement des idées de projet, les techniques de modération et autres seront programmés

Soyez nombreux à participer avant la date limite du 14 Octobre 2018, en envoyant votre candidature à culture2-tunis@goethe.de

Pour plus d’informations sur le projet et sur l’appel à candidature, cliquez ICI!

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Christian de Portzamparc en 3 projets phares

Christian de Portzamparc en 3 projets phares

ÉCRIT PAR Ons Larguech

Née le 9 mai 1944 à Casablanca, l’architecte français Christian de Portzamparc fête aujourd’hui ses 73 ans mais aussi une incroyable carrière en architecture. Premier français à recevoir le prix Pritzker et doublement distingué du prix de l’Équerre d’argent, De Portzamparc a conquis le monde par son œuvre, diffusant sa philosophie et son art aux quatre coins de la planète.

Rêveur et utopiste, Christian de Portzamparc concentre son travail sur ‘’la qualité des espaces de vie collectifs et individuels’’ et vise à favoriser la rencontre et l’expérience des lieux. Un travail qui lui vaudra d’être décrit par ses contemporains comme ‘’un grand poète des formes et un créateur des espaces éloquant’’. Focus sur trois de ces projets des plus incroyables !

Cidade das artes, Rio de Jeneiro, Brésil 2013

Crédit Agence Portzamparc

Inaugurée en 2013, la Cidade Das Artes vient s’ajouter à la longue liste des projets dédiés au 4ème art conçus par De Portzamparc. Le complexe musical s’implante au cœur du nouveau quartier ‘’Barra Tijuca’’. Il se positionne par son programme riche et varié comme un centre de divertissement majeur à l’échelle du nouveau quartier mais aussi à l’échelle du grand Rio. D’un point de vue architectural, le projet matérialise l’essence même de la pensée de De Portzamparc. C’est un bout de ville, ‘’Un îlot ouvert’’ où les différentes entités du programme se regroupent autour d’une immense terrasse. Cette terrasse, réinvention de la place publique, du lieu de rencontre, s’élève et laisse serpenter en dessous d’elle la nature. Elle s’ouvre et s’offre aux paysages de Rio comme un balcon sur les montagnes, la mer et les lacs. De par ses formes courbées et joueuses, le bâtiment-sculpture nous révèle le béton dans toute sa splendeur; un réel hommage à l’architecture Brésilienne moderne qui célèbre tant ce matériau.

Musée Hergé, Louvain la Neuve, Belgique, 2009

Crédit Emdee

Commandé à Portzamparc par l’épouse de Hergé, ‘’le musée Hergé’’ se veut un hommage à l’ensemble de l’œuvre du créateur de Tintin. Pour trouver la réponse à ce projet, De Portzamparc s’est prêté à ses souvenirs d’enfants marqués par les aventures de l’explorateur; Une réflexion qui finit par donner vie à un projet fort en émotion, à une histoire, celle d’une aventure réelle et authentique dans le monde du père de la bande dessinée moderne. En effet le musée se présente comme un parcours sensoriel où l’expérience commence déjà à l’extérieur du bâtiment; De loin on remarque ‘’l’objet’’ posé au milieu d’un parc, on commence à deviner l’intérieur à travers les fenêtres en cases de bandes dessinés, on se rapproche et on traverse par une passerelle, la frontière entre la ville, le présent, et le monde fantastique, intemporel du projet. À l’intérieur, des formes aux dimensions démesurés et hautes en couleurs sont imprégnées du style graphique de Hergé. L’exposition se décline sur quatre espaces, chacun matérialisant dans sa singularité un personnage, ‘’un extrait du trait de l’auteur’’.

Philarmonie de Luxembourg, Luxembourg 2005

Crédit Guido Radig

Arborant une forme aussi voluptueuse qu’un air de musique classique, la philharmonie, parée de délicatesse et de sensibilité, se pose comme une feuille tombante au milieu de la ville de Luxembourg. Dans ce projet, De Portzamparc porte un soin particulier au traitement de la limite entre le bâtiment et la ville. Il imagine une forêt de pilotis fins et élancés, qui vient envelopper le bâtiment tel un écrin. Un voile qui transforme l’édifice en un espace unique, à la fois transparent et secret, situé à la limite du tangible, entre la proximité de la ville et le voyage promis par le spectacle. Ce spectacle est élevé à une dimension de spiritualité, où le spectateur est dérobé, le temps d’une performance à l’agitation du monde extérieur.

 

 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook