Les 3 projets phares de l’architecte Ieoh Ming Pei

Les 3 projets phares de l’architecte Ieoh Ming Pei

ÉCRIT PAR Ons Larguech

Du haut de ses 101 ans, l’architecte Sino-américain Ieoh Ming Pei a marqué le monde de son œuvre et nous a offert l’un des monuments les plus importants de notre ère: La pyramide du Louvre. Focus sur les 3 projets qui ont marqué sa carrière!

Imprégné des traditions chinoises, influencé par la pensée des plus grands maitres de l’architecture moderne et ouvert sur le monde de par son expérience et ses voyages, Ieoh Ming Pei, a réussi à travers son travail à transgresser le changement perpétuel des styles et des tendances et à créer une architecture intemporelle, à la limite du présent et du passé, consolidant ainsi, dans une parfaite harmonie l’histoire et les acquis du 20ème siècle. Sa carrière aussi impressionnante que prolifique lui vaudra en 1983 Le prix Pritzker; Le jury déclarera ‘’Ieoh Ming Pei a donné à ce siècle quelques-uns de ses plus beaux espaces intérieurs et formes extérieures.’’

La pyramide du Louvre, 1989, Paris, France

Devenue monument emblématique de la ville lumière, la pyramide du Louvre est aujourd’hui gravée à tout jamais dans l’histoire du musée et de Paris. Néanmoins, 30 ans en arrière, lors de son édification, elle ne suscita qu’hostilité, controverse et opposition. Comme la tour Eiffel et le centre Pompidou, cet ‘’objet’’ de verre et d’acier posé en plein milieu d’un bâtiment patrimonial et historique, choqua par sa forme et ses matériaux et suscita une polémique et un chantier des plus médiatisés pour enfin devenir aujourd’hui une icône mondiale et un monument à part du Paris historique. La pyramide de Pei est décrite dans les mots de Jean Luc Martinez, le président directeur du musée du Louvre comme suit: «l’œuvre de Pei s’est élevée au rang d’icône au même titre que la Joconde, La Vénus de Milo ou la Victoire de Samothrace».

Bibliothèque et musée John F. Kennedy, 1979, Boston, États-Unis 

Inscrite dans la lignée des bibliothèques présidentielles des États-Unis, la bibliothèque et musée John F. Kennedy en est l’une des plus impressionnantes. C’est un lieu porteur d’un double message; Un hommage à la carrière politique du 53ème président mais aussi un monument commémoratif en sa mémoire. De son vivant, J.F.K rêvait pour ce projet d’un ensemble monumental et majestueux à l’image de son ambition grandissante. Une volonté qu’il transmet à Jacqueline Kennedy marraine du projet après sa mort; Touchée par la créativité de Ieoh Ming Pei, elle le sélectionne au dépit d’une liste de noms pourtant bien plus célèbres à l’époque tel que Louis Kahn et Mies Von Der Rohe. Pei répondra à ses attentes en livrant un bâtiment spectaculaire; Un ensemble aux volumes épurées et surdimensionnés ou lumières et matériaux fusionnent et font de l’architecture un outil scénographique; C’est une balade qui accompagne le promeneur au fil des espace dans la pensée et les travaux du président pour à la fin s’ouvrir, généreusement sur la baie de Boston. De part ce geste architectural symbolique et fort, Pei élève la bibliothèque J.F.K au rang des bâtiments commémoratifs les plus prestigieux des États-Unis d’Amérique.

Musée d’art de Suzhou, 2006, Suzhou, Chine

Implanté dans la ville natale de Pei, le musée d’art de Suzhou, est non seulement l’un des derniers projets de la carrière de l’architecte mais aussi l’un des plus signifiants. Ici, Pei appréhende l’œuvre d’une manière personnelle, c’est un hommage à sa culture et à sa ville mère. Il dit que le bâtiment découle d’un ‘’besoin d’exprimer une architecture chinoise’’. Il offre alors à sa terre un projet d’une grande poésie, complexe dans sa simplicité, moderne dans sa tradition; Une imbrication de géométries épurés et de toits inclinés, un mariage sensuel de plâtre, d’argile et de verre et une consolidation des techniques ancestrales et modernes. L’ensemble donne naissance à un bâtiment à l’architecture hybride et forte, qui se pose doucement au milieu de son jardin chinois pour enfin se fondre dans le paysage vernaculaire et naturel de la région; Le musée et le paysage deviennent un seul élément. Plus qu’un musée, l’architecture ici est élevée au rang de sanctuaire ou le visiteur est invité au milieu des jardins et des stèles de bronzes et de jade à vivre une expérience de sérénité et de plénitude.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook