3 maisons d’hôtes de rêve à découvrir près de Bizerte

3 maisons d’hôtes de rêve à découvrir près de Bizerte

ÉCRIT PAR Amine Rouissi

La montée des températures et la saison estivale déclenchent instantanément notre envie d'évasion et notre quête de calme. ideo vous a sélectionné pour vous 3 maisons d'hôtes près de Bizerte à inscrire sur votre carnet de voyage.

//Dar El Lamma

Courtesy of Dar El Lamma

Fondée en 2004 à Ras Jebel, Dar El Lamma baigne dans la quiétude verdoyante des plaines du nord. Le style architectural de la demeure reprend dans un mélange subtil les caractéristiques berbères et andalouses. Du patio aux suites en passant par le jardin, tout rime avec convivialité et hospitalité. Le sentier de quelques centaines de mètre vous guidera droit à la plage paradisiaque qui fait la réputation de Ras Jebel pour profiter de la fraîcheur de l’air et de la mer.

Plus d’infos par ICI

//Henchir D’heb

Courtesy of Henchir D’heb

Au milieu d’un verger aux arbres fruitiers grenadiers, oliviers, citronniers et orangers, Henchir D’heb est une maison d’hôtes au style rustique située à la ville de Al Alia. A l’initiative d’un binôme d’amoureux, Leila Derouiche et Jan Demeulemeester, leur passion a donné naissance à un endroit magnifique ornés de meubles ancestraux et objets authentiques. Dotée de trois chambres, la ferme d’or est aussi une adresse incontournable pour savourer une délicieuse cuisine de terroir.

Plus d’infos par ICI

//Dar El Jenna

Courtesy of Dar El Jenna

Côtoyant uniquement les barques des pêcheurs, les visiteurs de Dar el Jenna vivront des moments de dépaysement et d’isolement sans égal. Entre mer et montagne, la maison d’hôtes située à Cap Blanc dans le relief vierge de la région est idéale pour amateurs de la chasse, de la pêche, de la randonnée et de la plongée. En harmonie avec la beauté inouïe de toute la côte nord de la Tunisie, la maison du paradis vous promet une immersion totale dans la nature sauvage.

Plus d’infos par ICI

À découvrir aussi
ideo

Un riche programme pour la Première édition du festival Khmaies-Ternane du Malouf et de la Musique Méditerranéenne à Bizerte

Un riche programme pour la Première édition du festival Khmaies-Ternane du Malouf et de la Musique Méditerranéenne à Bizerte

ÉCRIT PAR Amine Rouissi

Pour son édition inaugurale, le festival Khmaies-Ternane du malouf et de la musique méditerranéenne a concocté un programme richissime pour les mélomanes. Les soirées qui se dérouleront du 20 au 30 Mai seront animées par la musique, une exposition des traditions locales et la projection d'un documentaire dédié à Khmaies Ternane.

Après la tenue d’une «Kharja» de Sidi Mostari, un défilé constitué de troupes folkloriques et une exposition des traditions locales, l’ouverture officielle du festival aura lieu donc le lundi 20 mai.

Les moments forts du programme seront assurés par la troupe de musique arabe de Bizerte dirigée par Issam Sadkaoui, une soirée afro-méditerranéenne par le musicien Ahmed Méjri d’animer  et la Rachidia avec Sofiène Zaidi et Sarra Niouioui.

Les 24, 26 et 27 mai, des troupes internationales feront leur entrée en lice avec l’algérien Nadhir Baoueb, la troupe libyenne du Centre de recherche musicale arabe et enfin «Abna et bénet zirieb» de la ville marocaine Tanger.

Les autres moment phares du festival seront le spectacle de Zied Gharsa au Fort d’Espagne et le clôture, au 30 mai, la Troupe nationale de musique avec la participation de l’artiste algérien Abbès Righi et Meherzia Toubel sous la direction du Maestro Mohamed Lassoued.

Un programme riche et varié pour les amateurs de l’art et la musique à Bizerte!

À découvrir aussi
ideo

Une des plus anciennes façades de Bizerte fait peau neuve!

Une des plus anciennes façades de Bizerte fait peau neuve!

ÉCRIT PAR Amine Rouissi

Suite à un travail de plusieurs mois, le ravalement des façades des édifices longeant le quai de la Ksibah nous offrait un résultat somptueux. Une action qui a redonné des couleurs à l'une des plus anciennes maisons de la ville de Bizerte et a nécessité une incroyable synergie entre plusieurs volontaires.

Soucieuse de contribuer à la préservation de l’héritage architectural, urbanistique et paysager de la ville, l’association de Sauvegarde de la Médina de Bizerte a entrepris cette initiative depuis l’été 2018 avec minutie pour reconstituer et reprendre les divers ornements et modillons de la façade.

Outre l’A.S.M Bizerte et son personnel, ce geste envers une meilleure esthétique de la Ksibah a été rendu possible par la contribution de jeunes bénévoles Tunisiens et Français, Mohamed Ali Ouertani, architecte et artisan céramiste et les architectes stagiaires Essya Turki et Karim Ben Khalifa. Nous espérons que ce bel acte soit contagieux et touche aux autres édifices.

À découvrir aussi
ideo

Trois bonnes raisons de visiter Utique, la plus ancienne cité de la Tunisie !

Trois bonnes raisons de visiter Utique, la plus ancienne cité de la Tunisie !

ÉCRIT PAR Amine Rouissi

Les études archéologiques récentes menées par des équipes tunisiennes et espagnoles l’ont confirmé : Utique est bel et bien la plus ancienne cité de la Tunisie. Si ce motif est en soi suffisant pour visiter ce site archéologique qui remonte à plus de 3 200 ans, nous vous énumérons trois autres raisons pour faire le déplacement à 34 Km de Tunis dans cette journée où l'accès aux musées et aux monuments historiques est gratuit.

//Des vestiges puniques et romains

Tunis_Utique_Maison – ©Rais67

Utique est localisée à l’emplacement d’une ancienne cité portuaire fondée par les Phéniciens dans l’Antiquité. Elle fut punique puis romaine et elle a été érigée en capitale de la province romaine d’Afrique. Cette richesse de l’histoire est reflétée par le nombre de vestiges puniques et romains présents dans le site archéologique.

//Des éléments archéologiques bien conservés

Tunis_Utique_Maison – ©Rais67

En effet, la ville d’Utique, qualifiée de «splendide» selon une inscription retrouvée à Dougga, comporte tous les éléments archéologiques d’une colonie romaine : amphithéâtre, cirque, théâtres, thermes, citernes, aqueducs, forum, temples, habitation. Tout ça sans oublier les nécropoles puniques.

//Musée riche en collections

Tunis_Utique_Musée – ©Rais67

Le musée national d’Utique, inauguré en 1990, renferme une collection d’éléments datant des époques puniques et romaines et recueillis suite aux différentes fouilles du site archéologique. Les collections comportent des objets en céramique, terre cuite, stèles funéraires, sculptures, bijoux, os et ivoire, éléments d’architecture.

 

À découvrir aussi
ideo

Dar El Lamma, un retour vers la nature!

Dar El Lamma, un retour vers la nature!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Au cœur d’une magnifique forêt maritime à Ras Jebel, se niche une maison d’hôtes étourdissante nommée «Dar El Lamma». On vous fait découvrir ce lieu au charme unique!

Edifiée en 2004 par Kamel Lagha, «Dar El Lamma» était autrefois une demeure avant de se reconvertir en Décembre 2015 en une somptueuse maison d’hôtes. Entourée d’un magnifique champ d’orangers, «Dar El Lamma» accueille ses convives dans un cadre naturel agréable au cœur de Ras Jebel. Une ville côtière du nord-est de la Tunisie, se trouvant à 45min de Tunis, connue pour ses plages paradisiaque, ses mûriers et la grande qualité de ses produits de la mer.

Outre son emplacement exceptionnel, cette maison d’hôtes est dotée d’une somptueuse architecture aux influences tunisiennes, berbères et andalouses, et regorge de petites merveilles chinées par le propriétaire lors de ses voyages. En effet, l’espace est décorée soigneusement par des bijoux ethniques, tels que des bibelots, tapis, tableaux … Chaque objet est unique et raconte sa propre histoire en s’harmonisant parfaitement avec le mobilier et le reste des accessoires de la maison, choisis avec beaucoup de goût.

Cette maison d’hôtes dispose de six chambres, une suite et un Bungalow : «Chambre Africaine», «Chambre Gémeaux», «Chambre Marin», «Chambre Om Kalthoum», «Chambre Kous El Hajjem», «Chambre Andalouse», «Suite Blanche» et le «Bungalow Sidi Bou Saïd». Alliant modernité et style classique raffiné, chacun de ces espaces se distingue par une décoration singulière, et suggère une ambiance féerique, propice à la détente et au rêve. Assurant un confort optimal, toutes les chambres sont équipées des commodités nécessaires.

«Dar El Lamma» est également munie d’un salon chaleureux pourvu d’une cheminée au feu de bois , un patio spacieux, un jardin, une piscine, un jacuzzi extérieur, un Hammam et bien d’autres espaces où cohabitent luxe et authenticité.

Cette maison d’hôtes porte bien son nom. Elle se veut effectivement un lieu convivial par excellence, idéal pour se retrouver en famille ou entre amis, et aussi pour accueillir différents types d’évènements d’entreprise tels que les Meetings, séminaires, workshops ou les Team buildings. L’espace est d’ailleurs équipé pour accueillir ce genre d’évènements, et met à la disposition des convives tout le matériel nécessaire.

Pour les Teambuildings, «Dar El Lamma» propose de nombreux concepts personnalisables. Des quizs musicaux aux activités sportives en passant par les challenges de cuisine, cinéma et peinture, cette maison d’hôtes offre une large gamme d’activités et de jeux fort intéressants (baby-foot humain, Cylindre gonflable, des jeux gonflables, Seg Way..) pour renforcer la cohésion des équipes des entreprises participantes, et pour leur assurer un défoulement maximal.

La gastronomie est aussi un atout majeur de «Dar El Lamma». Cette maison d’hôtes met à la disposition des convives des mets exquis, à savourer dans des espaces intérieurs et extérieurs vastes et chaleureux. Elle offre diverses spécialités culinaires, aux influences tunisiennes, marocaines et méditerranéennes. De la viande d’agneau aux fruits de mer en passant par les fruits et légumes, tous les produits sont frais et succulents.

Plus de détails, ici!

 

 

À découvrir aussi
ideo

L’église orthodoxe Russe Saint-Alexandre-Nevski de Bizerte, un chef d’oeuvre architectural remarquable!

L’église orthodoxe Russe Saint-Alexandre-Nevski de Bizerte, un chef d’oeuvre architectural remarquable!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Edifiée vers la fin des années 1930, l’église Saint-Alexandre-Nevski ne passe pas inaperçue dans la ville de Bizerte grâce à son architecture remarquable. On vous fait découvrir l’histoire de cet incroyable bâtiment!

Située à Bizerte, l’église Saint-Alexandre-Nevski est une église dépendant de l’Église orthodoxe russe édifiée entre 1937 et 1938. C’est en souvenir de l’escadre russe que cette église fut construite suite à l’autorisation des autorités françaises en 1936. Le projet de construction a été confié au colonel du génie N.S. Soukharjevski et l’église a été dédiée à saint Alexandre Nevski.

Construite en style néo-russe, l’intérieur de cette église est aussi splendide que son extérieur. On y trouve une plaque de marbre où sont gravés les noms des navires de l’escadre russe de Bizerte. Les portes royales de l’iconostase sont recouvertes du drapeau de Saint-André, emblème de la marine impériale russe.

Restaurée après la Seconde Guerre mondiale, cette église fut abandonnée pendant quelques années lors de l’indépendance de la Tunisie en 1956. En effet, à l’exception des deux services célébrés à Noël et à Pâques, l’église a été laissée à l’abandon car la plupart des paroissiens russes ont quitté la Tunisie à cette époque.

Mais à partir de la fin des années 1980, la vie paroissienne reprend petit à petit avec le retour des épouses de Tunisiens originaires de Russie, de Biélorussie ou d’Ukraine qui se sont installés dans les environs de l’église.

En 2006, le Conseil municipal de Bizerte a décidé de baptiser la place devant l’église du nom d’Anastasia Manstein-Chirinsky qui fut officieusement à la tête des paroissiens pendant de nombreuses années et la dernière survivante de l’époque de l’escadre russe.

À découvrir aussi
ideo

La Saison Bleue finit en beauté avec «Le Forum de la Mer- Bizerte 2018»!

La Saison Bleue finit en beauté avec «Le Forum de la Mer- Bizerte 2018»!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Les 20 et le 21 Octobre 2018, se tiendra «Le Forum de la Mer- Bizerte 2018» dans le cadre des manifestations de la Saison Bleue. Un événement festif pour la ville de Bizerte!

La Saison Bleue est une manifestation portée par l’Alliance Française en Tunisie, soutenue par les pouvoirs publics et par les missions diplomatiques, qui s’est déroulée du 15 Juin au 15 Octobre 2018. Cette manifestation avait pour objectif la valorisation du patrimoine culturel, scientifique, économique, touristique, environnemental et sportif du littoral tunisien. Pour ce faire, plusieurs actions ont été mises en place visant à valoriser le potentiel maritime de la Tunisie. Pour clôturer ce projet, une initiative, «Le Forum de la Mer- Bizerte 2018» est organisé, pour offrir un moment d’échange entre les grands acteurs publics et privés, académiques et associatifs, du domaine maritime.

Pendant deux jours, les thèmes importants rattachés à la mer Méditerranée feront l’objet des ateliers prévus pour le samedi 20 Octobre 2018, ainsi que de la conférence plénière qui se tiendra le dimanche 21 Octobre 2018. Ces deux rendez-vous auront lieu dans l’Hôtel Andalucia à Bizerte.

Dans le cadre de ce «Forum de la Mer-Bizerte 2018», le vieux port de Bizerte sera animé par les Fêtes de la Mer. Une occasion pour se divertir grâce aux performances artistiques programmées, et grâce aussi au Showcooking prévu et à plusieurs autres activités.

Pour en savoir plus, cliquez par ici!

À découvrir aussi
ideo

3 belles maisons d’hôtes à voir dans le nord de la Tunisie!

3 belles maisons d’hôtes à voir dans le nord de la Tunisie!

ÉCRIT PAR Khadija Djellouli

On ne vous le répétera jamais assez, l’été c’est avant tout l’occasion de s’évader et de se ressourcer. Pour cela, ideo magazine vous propose de découvrir 3 belles maisons d’hôtes qui se trouvent dans le nord de la Tunisie.

Après vous avoir fait découvrir les plus jolies maisons d’hôte de Djerba, ideo magazine vous propose de faire un tour du côté de celles que l’on peut trouver dans le nord de la Tunisie.

//Les Jardins de la Mer

Havre de paix haut de gamme, le nom de cette maison d’hôte parle de lui même. Sur les hauteurs de Ghar El Melh, vous passerez un séjour entre nature sauvage et mer. Les chambres, indépendantes de la partie principale de la maison, se fondent avec délicatesse dans le paysage rocheux qui l’abrite. L’atout de la maison? Sa piscine a débordement avec une vue imprenable sur la mer!

Leur page facebook, c’est ici.

//Villa Sounine

Simple et pourtant tellement design, la Villa Sounine est accrochée à un flanc de colline entre Bizerte et Ras Jbel. Véritable plaisir pour les yeux, cette maison régale aussi les papilles de ses hôtes. Produits locaux, frais, bio et dans le respect du terroir, la Villa Sounine offre un repos à vos 5 sens.

Leur page facebook, c’est ici.

//Dar el Janna

Située au pied du cap Blanc, qui est également la pointe septentrionale de l’Afrique, Dar el Jenna est un lieu de retraite idéal pour les amateurs de chasse, de pêche, de plongées et d’aventure. Dans ce cadre idyllique, vous pourrez ainsi profiter pleinement de l’exceptionnel climat de cette côte Méditerranéenne.

Leur page facebook, c’est ici.

À découvrir aussi
ideo

Les potières de Sejnane, gardiennes d’un art ancestral

Les potières de Sejnane, gardiennes d’un art ancestral

ÉCRIT PAR Inès Ben Azouz

C’est dans le petit village de Sejnane, situé dans les collines du nord de la Tunisie que des femmes continuent de mettre en pratique les techniques ancestrales de sa poterie internationalement connue. À l’occasion de la semaine de l’Artisanat Tunisien, Ideo magazine vous parle de ces femmes et de leur art.

Dans la région de Sejnane, la poterie artisanale se perpétue de mères en filles depuis plusieurs générations. Du modelage à la cuisson en passant par la décoration de la terre, les femmes de Sejnane mettent un point d’honneur à respecter les techniques traditionnelles de la fabrication de ces poteries.

//Des formes et des dessins isssus de l’Art Primitif

Le sol de Sejnane, ville du gouvernorat de Bizerte, regorge d’argile. L’artisane n’a qu’à creuser un trou dans le sol pour l’extraire. La terre est ensuite lavée, débarrassée de ses impuretés, puis malaxée. Dernière étape, les femmes façonnent l’argile à la main pour lui donner la forme souhaitée. L’effet satiné est obtenu en ponçant l’objet à plusieurs reprises avec un coquillage.

Selon la couleur qu’elles veulent obtenir, ces artistes, puisqu’en définitive elles méritent largement ce titre, enduisent leurs poteries avec des colorants naturels issus de la terre. Ces colorants sont 100% naturels. Ils proviennent de l’argile blanche ou de l’ocre rouge qu’elles sont allées chercher dans les collines avoisinantes. Ce n’est qu’à la fin de toutes ces étapes qu’elles peuvent alors passer à la cuisson qui s’effectue à même le sol, sur des branches séchées. Enfin, elles décorent leurs œuvres avec des lignes, des points, des croix, des triangles et colorent ces motifs de brun et d’ocre rouge. C’est cette fabrication entièrement à la main qui donne à l’objet tout son cachet et son caractère unique.

Ces poteries berbères sont devenues un accessoire de décoration dans les maisons. Elles sont connues pour leurs formes d’animaux, de poissons porte-bonheur, de chats, des tortues, d’oiseaux, ou encore des sculptures à forme humaine comme « Laaroussa », la fameuse poupée d’argile. Mais les poteries de Sejnane c’est aussi de l’art de la table!

// Un artisanat ancestral mis à mal par la modernité

Le savoir-faire de ces femmes, concurrencé par la mondialisation et l’achat en ligne, connait depuis quelques années des difficultés au niveau de la vente et de l’écoulement des produits. C’est pourquoi, depuis le 12 octobre 2012, il existe le « Groupement d’Intérêt économique des Potières de Sejnène ». Ce collectif réunit une quarantaine de potières pour leur permettre de conserver leur autonomie et leurs traditions.

Car la fabrication de l’argile ou la « poterie berbère », comme l’appelle les habitants de Sejnane, est considérée comme le produit artisanal le plus important de la région et représente l’élément le plus célèbre de son patrimoine. D’ailleurs, la poterie de Sejnane candidate depuis fin mars 2017 pour figurer sur la liste mondiale du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Affaire à suivre.

Contact Groupement d’Intérêt économique des Potières de Sejnène: Sejnenia.tn

 

 

 

À découvrir aussi
ideo