Le Cinéma le Palace fête son 116ème anniversaire!

Le Cinéma le Palace fête son 116ème anniversaire!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Inauguré le 12 Mars 1903, le Cinéma le Palace fête aujourd’hui son 116ème anniversaire. On vous fait découvrir l’histoire de ce bâtiment!

Autrefois appelé Politeama Rossini ou Rossini Palace, reprenant le même nom d’un théâtre italien situé près de la rue al-Jazira brulé vers la fin du 19ème siècle, le Cinéma Le Palace situé à l’Avenue Habib-Bourguiba, est l’un des édifices majeurs de l’histoire et aussi du paysage urbain et architectural de la ville de Tunis.

Il a été conçu par l’architecte Paul-Auguste Baron suite à la construction du Théâtre Municipal signé Jean-Emile Resplandy, dans un contexte de rivalité opposant les communautés italienne et française. Sa construction était une réponse à celle du Théâtre municipal.

Il a été édifié dans un style architectural éclectique, relativement sobre. Sa façade d’inspiration classique se pare de balcons à colonnades et chapiteaux. L’édifice abritait à cette époque un hôtel, un café et un magasin. Suivant ses concepteurs, Il était destiné à être un théâtre italien et un lieu de rencontre de la communauté italienne et de diffusion de la langue italienne.

À vrai dire, il a connu ses années de gloire lorsque Cesare Trionfo était son directeur artistique. Passionné par les arts de spectacle et la musique, ce dernier a réussi à faire rayonner le Rossini Palace grâce à une programmation riche et l’invitation d’artistes de renommée mondiale. Mais ceci n’a pas duré longtemps car en 1923, le théâtre a été vendu aux établissements Boyoud qui les ont reconverti en magasin de meubles. Quelques années plus tard, il a été de nouveau reconverti, mais cette fois-ci en cinéma Le Palace.

En 2002, ce bâtiment a été rénové dans le cadre d’un projet mené par l’Association de Sauvegarde de la Médina.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

L’agence d’architecture Key Concept signe le nouvel hôtel de luxe à Cotonou, le Four Points by Sheraton!

L’agence d’architecture Key Concept signe le nouvel hôtel de luxe à Cotonou, le Four Points by Sheraton!

ÉCRIT PAR La rédaction

Key Concept est une agence d’architecture et d’architecture d’intérieur basée à Tunis. Après seulement six mois d’existence, cette jeune agence prometteuse va réaliser l'hôtel Four Points by Sheraton brand de Marriott international à Cotonou. Zoom sur Key Concept!

Installée à Tunis, l’agence Key Concept a ouvert depuis trois filiales : Dubaï, Cotonou et Paris. Incarnée en Tunisie par l’imminente architecte Monia Boubaker, Professeur émérite à l’école d’architecture ENAU et ancienne directrice d’agence d’architecture, l’agence vient d’annoncer la signature de l’un de ses plus importants contrats pour l’architecture, l’architecture d’intérieur et la fourniture de l’hôtel Four Points by Sheraton brand de Marriott international, hôtel de business et de loisirs à Cotonou. Arborant un style contemporain et audacieux, ce nouvel hôtel de luxe sera une nouvelle référence hôtelière au Benin et particulièrement à Cotonou.
KEY CONCEPT est une équipe jeune et dynamique qui ne compte pas s’arrêter là et s’apprête à continuer son expansion en Afrique et au Moyen Orient. Forte d’une solide expérience, Monia Boubaker, directrice de l’agence en Tunisie tend à mettre à profit son métier et son savoir-faire pour permettre à l’agence de concevoir des projets de grande envergure. Une agence certainement à suivre…

mskeyconcept.com

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Découvrez la riche histoire de la cathédrale Saint-Vincent-de-Paul à Tunis!

Découvrez la riche histoire de la cathédrale Saint-Vincent-de-Paul à Tunis!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Située sur la place de l'Indépendance, carrefour entre l'avenue Habib-Bourguiba et l'avenue de France, la cathédrale Saint-Vincent-de-Paul est dotée d’une architecture et d’une histoire des plus riches. Ideo Magazine vous parle de l’histoire de cet édifice religieux datant du 19ème siècle!

La Cathédrale Saint-Vincent-de-Paul a été édifiée entre 1893 et 1897, sur l’ancien cimetière Saint Antoine. Ce dernier fût donné au 17ème siècle par les Beys de Tunis à la communauté catholique. Tout d’abord destiné à l’inhumation des esclaves des bagnes, il devient par la suite le cimetière de la colonie européenne de Tunis. En 1650, le père Jean Le Vacher y a construit une chapelle nommé «La chapelle Saint Antoine», considérée comme le plus ancien monument chrétien de Tunis. Cette chapelle fut remplacée par une autre construite par le père Sébastiano qui a finalement gardé le nom de «Saint Antoine». (à un certain moment on a ajouté le vocable de Sainte Marguerite de Cortone à celui vocable de Saint Antoine).

Pendant cette époque, les esclaves sont enterrés dans cette chapelle Sainte Antoine, tandis que les hommes libres sont enterrés dans le terrain adjacent à la chapelle. En raison de la croissance de la population européenne à Tunis durant la 1ère moitié du 19ème siècle, le cimetière Saint Antoine devient vite insuffisant. Alors, pour des problèmes de salubrité publique et aussi, pour faire l’extension de la ville de Tunis, il a été nécessaire de transférer ce cimetière chrétien dans un autre lieu en 1881. Pendant la même année, une cathédrale provisoire a été construite et a été inaugurée en 1882.

//La construction progressive de la Cathédrale Saint-Vincent-de-Paul (Cathédrale de Tunis)

En 1890, le Cardinal Lavigerie, voulant bénir lui-même la première pierre de la future cathédrale qui viendra remplacer la cathédrale provisoire, donne à celle-ci, des noms de saints: Saint Vincent de Paul et Sainte Olive(italienne) , tous deux ayant vécu à Tunis. Vincent de Paul, fut un fondateur des lazaristes et des filles de la Charité. Et alors qu’il a été jeune prêtre, il a été capturé puis vendu comme esclave à Tunis au tout début du 17ème siècle.

Vers 1893, les travaux de construction ont commencé et en 1897, la cathédrale fut inaugurée bien qu’elle ne soit pas complètement achevée, faute de moyens financiers. Cette construction qui a duré cinq ans, a impliqué le travail de quelques centaines d’ouvriers. La construction et l’aménagement de la cathédrale se sont poursuit progressivement, pour toucher à leur fin en 1910. Les fresques n’ont pu s’ajouter à cet édifice qu’environ une vingtaine d’années plus tard.

//Une architecture d’exception malgré tout, réhabilitée plusieurs fois !

Bien que le chantier de cette cathédrale soit interrompu à plusieurs reprises, le résultat final est une architecture somptueuse. Mêlant style byzantin et style romain, cet édifice se distingue par une architecture très riche imaginée par l’architecte Bonnet-Labranche. Ses vitraux sont l’œuvre du maître-verrier Bessac. Ils représentent des saints, des papes …et reprend des scènes et des évènements historiques qui ont réellement eu lieu. Sa façade évoque l’église Saint-Augustin à Paris, ainsi que la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, à travers ses tours.

En 1997, la cathédrale fait l’objet de nombreux travaux de réhabilitation. Son orgue considéré comme l’un des plus anciens d’Afrique a été restauré, sa façade aussi, ses vitraux ont été remis en état et ses toitures et ses murs ont été réparés. Plus tard, de nombreuses transformations ont été apportées à l’aménagement intérieur de la cathédrale, dont le transfert de notre Dame de Carthage, après que la Basilique de Carthage ait été désaffectée.

Après l’indépendance de la Tunisie, en 1964, la cathédrale Saint-Vincent-de-Paul devient une propriété de l’Eglise catholique. En 1998, elle a accueilli le pape Jean-Paul II, qui était en visite en Tunisie.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Batimaghreb Expo revient avec une 13ème édition à l’Hôtel Laico Tunis

Batimaghreb Expo revient avec une 13ème édition à l’Hôtel Laico Tunis

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Les 24 et 25 Octobre 2018, aura lieu la 13ème édition du salon de la construction et des technologies du bâtiment «Batimaghreb expo» à l’hôtel Laico à Tunis.

Le salon Batimaghreb Expo est une rencontre entre professionnels et amateurs du bâtiment et travaux public (BTP) organisé à l’hôtel Laico situé à l’Avenue Mohammed 5 à Tunis. Le salon réunira les industriels et les fournisseurs qui vont présenter leurs produits et solutions aux professionnels: Architectes, architectes d’intérieur, ingénieurs, promoteurs, constructeurs, bureaux d’études, entrepreneurs et autres. Cet évènement permet à ces derniers l’ouverture à de nouveaux marchés ainsi que le développement du portefeuille clients. Il permet également de s’informer sur les tendances du secteur des infrastructures et de la construction.

Des conférences animées par des experts tunisiens et internationaux, sous le thème «Les enjeux de la transition numérique et énergétique dans le bâtiment», seront programmées pour l’occasion. Des espaces Séminaires sont également prévus permettant aux fournisseurs de présenter leurs produits aux sociétés et aux potentiels clients présents. En plus des workshops techniques qui seront une occasion pour favoriser l’échange avec les visiteurs (clients, observateurs..) dans le cadre d’un entretien privilégié privé (tête-à -tête). Et ce, en leur expliquant d’avantage l’actualité de l’entreprise et en démontrant les solutions proposées aux problématiques liées au secteur du bâtiment.

Des rencontres B2B seront également organisées entre les fournisseurs tunisiens confirmés et les donneurs d’ordre du secteur. Ces derniers vont être des promoteurs, des bureaux d’études et de grands architectes tunisiens, mais aussi maghrébins et africains.

Batimaghreb Expo met en place également des solutions favorisant l’interaction entre visiteurs, exposants et experts comme les «Connect tools».

Pour en savoir plus sur l’évènement cliquez ICI!

 

 

 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Les 3 projets phares de l’architecte Ieoh Ming Pei

Les 3 projets phares de l’architecte Ieoh Ming Pei

ÉCRIT PAR Ons Larguech

Du haut de ses 101 ans, l’architecte Sino-américain Ieoh Ming Pei a marqué le monde de son œuvre et nous a offert l’un des monuments les plus importants de notre ère: La pyramide du Louvre. Focus sur les 3 projets qui ont marqué sa carrière!

Imprégné des traditions chinoises, influencé par la pensée des plus grands maitres de l’architecture moderne et ouvert sur le monde de par son expérience et ses voyages, Ieoh Ming Pei, a réussi à travers son travail à transgresser le changement perpétuel des styles et des tendances et à créer une architecture intemporelle, à la limite du présent et du passé, consolidant ainsi, dans une parfaite harmonie l’histoire et les acquis du 20ème siècle. Sa carrière aussi impressionnante que prolifique lui vaudra en 1983 Le prix Pritzker; Le jury déclarera ‘’Ieoh Ming Pei a donné à ce siècle quelques-uns de ses plus beaux espaces intérieurs et formes extérieures.’’

La pyramide du Louvre, 1989, Paris, France

Devenue monument emblématique de la ville lumière, la pyramide du Louvre est aujourd’hui gravée à tout jamais dans l’histoire du musée et de Paris. Néanmoins, 30 ans en arrière, lors de son édification, elle ne suscita qu’hostilité, controverse et opposition. Comme la tour Eiffel et le centre Pompidou, cet ‘’objet’’ de verre et d’acier posé en plein milieu d’un bâtiment patrimonial et historique, choqua par sa forme et ses matériaux et suscita une polémique et un chantier des plus médiatisés pour enfin devenir aujourd’hui une icône mondiale et un monument à part du Paris historique. La pyramide de Pei est décrite dans les mots de Jean Luc Martinez, le président directeur du musée du Louvre comme suit: «l’œuvre de Pei s’est élevée au rang d’icône au même titre que la Joconde, La Vénus de Milo ou la Victoire de Samothrace».

Bibliothèque et musée John F. Kennedy, 1979, Boston, États-Unis 

Inscrite dans la lignée des bibliothèques présidentielles des États-Unis, la bibliothèque et musée John F. Kennedy en est l’une des plus impressionnantes. C’est un lieu porteur d’un double message; Un hommage à la carrière politique du 53ème président mais aussi un monument commémoratif en sa mémoire. De son vivant, J.F.K rêvait pour ce projet d’un ensemble monumental et majestueux à l’image de son ambition grandissante. Une volonté qu’il transmet à Jacqueline Kennedy marraine du projet après sa mort; Touchée par la créativité de Ieoh Ming Pei, elle le sélectionne au dépit d’une liste de noms pourtant bien plus célèbres à l’époque tel que Louis Kahn et Mies Von Der Rohe. Pei répondra à ses attentes en livrant un bâtiment spectaculaire; Un ensemble aux volumes épurées et surdimensionnés ou lumières et matériaux fusionnent et font de l’architecture un outil scénographique; C’est une balade qui accompagne le promeneur au fil des espace dans la pensée et les travaux du président pour à la fin s’ouvrir, généreusement sur la baie de Boston. De part ce geste architectural symbolique et fort, Pei élève la bibliothèque J.F.K au rang des bâtiments commémoratifs les plus prestigieux des États-Unis d’Amérique.

Musée d’art de Suzhou, 2006, Suzhou, Chine

Implanté dans la ville natale de Pei, le musée d’art de Suzhou, est non seulement l’un des derniers projets de la carrière de l’architecte mais aussi l’un des plus signifiants. Ici, Pei appréhende l’œuvre d’une manière personnelle, c’est un hommage à sa culture et à sa ville mère. Il dit que le bâtiment découle d’un ‘’besoin d’exprimer une architecture chinoise’’. Il offre alors à sa terre un projet d’une grande poésie, complexe dans sa simplicité, moderne dans sa tradition; Une imbrication de géométries épurés et de toits inclinés, un mariage sensuel de plâtre, d’argile et de verre et une consolidation des techniques ancestrales et modernes. L’ensemble donne naissance à un bâtiment à l’architecture hybride et forte, qui se pose doucement au milieu de son jardin chinois pour enfin se fondre dans le paysage vernaculaire et naturel de la région; Le musée et le paysage deviennent un seul élément. Plus qu’un musée, l’architecture ici est élevée au rang de sanctuaire ou le visiteur est invité au milieu des jardins et des stèles de bronzes et de jade à vivre une expérience de sérénité et de plénitude.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Pourquoi choisir le chauffage par le sol?

Pourquoi choisir le chauffage par le sol?

ÉCRIT PAR Khadija Djellouli

Le chauffage par le sol, de plus en plus utilisé, est un chauffage encastré dans le sol, qui peut fonctionner à l’électricité ou à l’eau chaude. Ideo magazine vous en dit plus sur cette nouveauté!

Oubliez le radiateur classique et les tapis, et découvrez le chauffage par le sol! Il diffuse tout d’abord une chaleur homogène dans toute la maison. Autre raison non négligeable de le choisir est pour son coté esthétique, en effet, placé sous le revêtement, il est invisible. Le chauffage par le sol à l’eau chaude demande également peu d’entretien et consomme peu d’énergie. Certes son prix reste encore élevé mais pour une nouvelle construction, il est indéniablement un bon investissement. Où trouver en Tunisie un bon installateur? SCPS est actuellement le leader en Tunisie de l’installation du chauffage par le sol.

Pour plus d’infos sur SCPS, cliquez ICI!

 

 

 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Cacoub en 5 projets phares

Cacoub en 5 projets phares

ÉCRIT PAR Ons Larguech

Né à Tunis en 1920, Olivier-Clément Cacoub marquera à jamais par son architecture l’histoire de la Tunisie moderne. Surnommé l’architecte du soleil, il est lauréat du Grand Prix de Rome en 1953. Retour sur ses projets phares en Tunisie!

1//Le palais présidentiel de Carthage 1967, une oeuvre phare de Cacoub

C’est à Carthage, au milieu des ruines de la cité romano-punique, à flanc de la méditerranée que le palais trône. Plus qu’une demeure présidentielle, le palais de Carthage est l’expression physique et architecturale du changement du pouvoir dirigeant. En effet, le terrain abritait, sous le protectorat français, la résidence du secrétaire général du gouvernement. Le palais est donc pensé comme une transformation et une extension de cette ancienne demeure. Les matériaux les plus nobles s’exposent dans un style architectural arabo-andalou; marbres, bois, orfèvreries, le complexe présidentiel se veut à la mesure des ambitions de Bourguiba. La construction s’étalera sur une durée de 9 ans, le bâtiment couvrira une superficie totale de 40 hectares. Ici Cacoub révèle une exubérance décorative puisée dans l’architecture orientale; Stuc sculpté, zelliges multicolores, moucharabieh et plafonds à caissons ouvragés en Muqarnas, le palais célèbre le savoir-faire local. L’architecture des lieux associée au mobilier et aux œuvres d’arts issues des quatre coins du monde confèrent une ambiance éclectique ou les temps et les cultures se croisent.

2//Le Palais présidentiel de Skanès (musée Habib Bourguiba) 1962 

Le palais présidentiel de Skanès ou palais du marbre a servi jusqu’en 1987 comme résidence estivale pour le président Bourguiba. Il se situe dans le gouvernorat de Monastir, au bord de la mer. Il se compose d’une résidence principale pour le Président et de cinq «pavillons d’ambassadeurs» indépendants. Le bâtiment se révèle à nous comme un objet sculptural au milieu du parc qui l’entoure, à l’entrée, l’attraction majeure des lieux nous accueille : les fontaines musicales. La demeure se caractérise par une forme rectangulaire revêtue de marbre, simple mais imposante. Ici, Cacoub invente une architecture moderne proprement tunisienne; son modernisme puise son essence dans l’architecture arabo-musulmane de la Tunisie. En effet, le monolithe de marbre est percé par un patio en son milieu, la façade principale met en avant un claustra aux motifs revisités et la ferronnerie constitue l’élément décoratif essentiel de la demeure.  Outre Cacoub, plusieurs artistes ont contribué à la décoration du palais dont le plasticien Abdelaziz Gorgi et ses fameux panneaux de décoration en céramique.

3//La cité sportive d’El Menzah 1967

C’est à l’occasion des jeux méditerranéens organisés à Tunis en 1967 que la cité sportive voit le jour. Le projet relève d’une collaboration entre Cacoub et une équipe d’architectes et d’ingénieurs Bulgares dont bulgarproject. Le complexe est inauguré sous les acclamations d’une foule de 40 mille spectateurs: L’occasion parfaite pour la Tunisie de se révéler au monde sous un nouveau visage, celui du pays de l’indépendance et du progrès. Le complexe comporte un stade olympique, une salle couverte (palais des sports) et une piscine olympique. Les trois équipements se donnent en spectacle à travers leurs formes géométriques sculpturales à la fois imposantes et monumentales mais aussi simples et limpides mettant en avant les prouesses techniques du béton.

4//L’Hôtel-tour Africa 1971

Plus haut édifice de la Tunisie jusqu’à l’an 2000, L’Hôtel-tour Africa demeure jusqu’à nos jours un bâtiment emblématique ponctuant le paysage de la capitale. Située en plein centre-ville, sur l’avenue Habib Bourguiba, la structure de béton et d’acier a été pensée comme un point de repère majeur de la ville. C’est l’expression d’une Tunisie prospére et moderne. Dépourvu de toute ornementation, l’ensemble se compose de deux corps de bâtiments distincts: Une base de 5 étages en béton armé et une tour réalisée en charpente métallique et en murs rideaux : Des matériaux et des techniques à la pointe de la technologie de l’époque. Questionné sur cet édifice Cacoub répond: ’’ elle a bien marqué les époques, comme les églises gothiques ont marqué à chaque fois leur époque, comme les places royales ont marqué leur époque, eh bien cette tour a marqué son époque sans dépareiller.’’

5//Le mausolée de Bourguiba à Monastir 1963

Le mausolée se situe à Monastir, ville natale de Bourguiba, dans le cimetière de Sidi El Mézeri à côté du mausolée dédié au sein du même nom. Édifié pour abriter sa sépulture et pourtant construit de son vivant, Bourguiba le voulait glorieux voir divin afin de perpétuer le souvenir de son action. En réponse à cette requête, Cacoub imagine un monument construit dans un style architectural purement arabo-musulman. Pour y parvenir, il faut d’abord longer une allée longue de 200 mètres et large de 30 mètres; De loin, le mausolée se révèle déjà à nous, imposant de par ses minarets de 25 mètres de haut et son dôme doré luisant sous le soleil du Sahel. À l’intérieur comme à l’extérieur, le décor est opulent, chargé en marbre, stuc, céramique et bois sculpté, l’art et l’artisanat tunisiens y règnent en maitre.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook