L’artisanat tunisien s’expose au salon NY NOW à New-york!

L’artisanat tunisien s’expose au salon NY NOW à New-york!

ÉCRIT PAR Khadija Djellouli

Du 12 au 15 août 2018 se tient le salon NY NOW à New-york. Ce salon professionnel réunit des exposants autour du thème de la maison et de la décoration. Cette année 5 marques tunisiennes d’artisanat seront exposées!

NY NOW, Ce salon internationalement connu attend plus de 20000 participants provenant de 70 pays différents. Parmi eux, au stand N°259, de nombreuses marques tunisiennes d’artisanat exposeront leurs produits. Ce stand est organisé par l’association « Aid To Artisans (ATA) » en collaboration avec l’Institut du développement humain. Cette association basée à Washington D.C, tend à créer des opportunités commerciales pour les artisans issus de pays émergeants tel que la Tunisie.

Ainsi les marques, Etandart spécialisée dans l’art du tissage artisanale, Poterie Slama fabricant de poteries à Nabeul, Verre de Carthage spécialisée dans le domaine de l’art de la table, Pouffy, spécialisée dans la fabrication d’assises et les poteries de Sejnane (Sejenenia) mais aussi Khalta, Tili Tanit, Alfa Art, Weart, Comptoir de l’artisanat, Tuline… seront exposées ensemble au salon NY NOW. Une belle opportunité de se faire connaître et de conquérir des marchés internationaux.

Crédit photo: Lauren Barkume Photography – Tissage by Etandart – scénographie FlintandKent

nynow.com

aidtoartisans.org

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Le «vol du bourdon»: un service de table signé Insaf Saada

Le «vol du bourdon»: un service de table signé Insaf Saada

ÉCRIT PAR Edia Lesage

Depuis le 4 mai 2018, la galerie «Musk And Amber» accueille la collection de service de table poétiquement nommée le «vol du bourdon» et signée par la talentueuse créatrice Insaf Saada.

Le «vol du bourdon», interlude orchestral écrit en 1900, à l’origine pour le violon, par Nicolaï Rimsky Korsakov est considéré comme un défi, un exercice de virtuosité technique pour beaucoup d’instruments.

C’est le défi qu’a relevé la majestueuse Insaf Saada, artiste touche à tout et inspirée, en donnant ce titre à la collection de service de table qu’elle présente à la galerie «Musk and Amber» depuis le 4 mai 2018.

«Je pars toujours de quelque chose de concret», dit cette artiste reconnaissable à ses yeux malicieux, sa chevelure flamboyante et son allure altière, vêtue de velours bleu à l’occasion du dévoilement de son œuvre. «Le bourdon vole en boucle…C’est mon inspiration. Après, c’est ton vol à toi, c’est l’émotion qui compte, le dialogue entre l’œuvre et les personnes ».

Insaf Saada, telle une reine en son royaume, observait la ruche bourdonnante qu’était devenue la galerie, chaque invité butinant de pièce en pièce pour en absorber le nectar.

Cette collection comprend linge de table et service en porcelaine. A bien considérer les broderies en volume courbes de son linge de table, une autre inspiration apparaît, celle du «point de bourdon», justement, qui permet une broderie en pointillés. L’artiste ne s’arrête pas au fil ténu qui fait dans le jour toute la dentelle des rêves.

Le rythme entêtant des calligraphies en vagues et en volutes brodées au point de bourdon sur les nappes et les serviettes servent de support aux grands gestes chromatiques gris ou bleus et dorés des sous-assiettes. Lesquelles reçoivent les assiettes, plates et creuses, marquées de points de bourdon peints en boucle, qui à leur tour accueillent les bols touchés d’une fleur gris-noir ou d’une corolle bleue… Couleur élytre de bourdon.

Cet enchainement étourdissant est une promesse raffinée et musicale, à la fois fantaisiste et rigoureuse. Il s’accompagne également de lés de lin aux murs, ornés de poèmes de Mahmoud Derouiche. Insaf Saada les a calligraphié à l’envers et leur a ajouté quelques tourbillons graphiques de son cru. Ces lés, qui auraient pu être des chemins de table, semblent étrangement familiers, parce qu’ils renvoient aux parchemins notariés des généalogies ou des actes de propriété.

«Le vol du bourdon», dans ses deux déclinaisons, «grisOrage» et «Bleu et Or» est somptueusement présenté dans un décor floral et théâtral d’oiseaux de paradis.

Cette panoplie complète et complexe inaugure de façon prometteuse les collections d’Art de la Table que la galerie «Musk and Amber» se propose de présenter. Ces collections seront conçues en séries limitées par des artistes divers, comme une contribution à l’illustration de «l’Art de Vivre» qui est la raison d’être de la galerie.

Compositions florales: Asma Kammoun

Pour vous rendre sur le site internet de la galerie «Musk and Amber», cliquez ici.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

L’association Be Tounsi vous invite à un banquet romain

L’association Be Tounsi vous invite à un banquet romain

ÉCRIT PAR Inès Ben Azouz

Du 21 au 27 mai 2018, l’association Be Tounsi s’établit à Tunis et vous replonge à l’époque romaine! Ideo magazine vous en dit plus sur cette expo-vent originale qui fait la part belle à l’artisanat tunisien.

Art de la table, produits du terroirs, produits cosmétiques biologiques… Dans un décor original digne de l’époque romaine, l’association Be Tounsi a sélectionné pour vous le meilleur de l’artisanat tunisien et l’a réuni dans une expo-vente unique.

Dans une ambiance également ramadanesque, vous pourrez ainsi partir à la découverte des marques «Pomme d’amour», «Sejnenia», «Les verres qui teintent», «Mains d’Or», «Les Ateliers Du Roi», «Bouche fine», «By Hela» et bien plus encore!

Quand? Du 21 au 27 mai 2018. De 11h00 à 16h00 et de 21h00 à 23h30.

Où? Tunis City.

Pour en savoir plus sur cet événement c’est par ici.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Créa-Tine: des créations originales en céramique

Créa-Tine: des créations originales en céramique

ÉCRIT PAR Inès Ben Azouz

Créa-Tine a fait de la céramique sont matériau de prédilection. Entre œuvres d’art et objets du quotidien, ideo magazine vous parle de leurs produits d’Art de la table.

Amel Kdhiri et Feriel Themri sont deux amies qui se sont rencontrées alors qu’elles faisaient leurs études aux Beaux-Arts de Tunis. Après un passage par le Centre National de céramique d’art Sidi Kacem Jlizi, elles décident de fonder Créa-Tine, leur marque de création d’oeuvres d’art colorées!

En un an, Créa-Tine a évolué pour offrir à ses clients des objets fonctionnels du quotidien comme des plateaux, des miroirs ou encore de jolies carafes accompagnées de leurs tasses. Tout en céramique,  elles créent ces objets en utilisant la technique de la Cuerda Seca empruntée aux andalous.

Pour en savoir plus sur Créa-Tine, n’hésitez pas à vous rendre sur leur page facebook en cliquant ici. 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

Soosen ou quand la céramique se fait Art

Soosen ou quand la céramique se fait Art

ÉCRIT PAR Inès Ben Azouz

Depuis janvier 2018 la Tunisie a vu éclore une nouvelle marque, un nouveau talent. Soosen, c’est l’Art de la table dans toute sa splendeur. Ideo magazine est parti à la rencontre de sa créatrice, Sawssen Ben Hadj Hassine et vous livre son histoire.

Soosen fait parti des rares marques de céramique tunisiennes à tout produire de « A » à « Z ». D’ailleurs, les céramistes tunisiens se comptent sur les doigts d’une main car c’est malheureusement un art qui se perd. Sawssen Ben Hadj Hassine, fait sa pièce, elle la sculpte, elle la cuit, elle la peint…. Pour elle, pas de place pour la sous-traitance, chaque pièce est unique, « quand la pièce est créée et décorée par les mêmes mains, c’est ce qui fait la beauté de la chose ». Nous vous mettons au défi de trouver une autre assiette, une autre tasse identique à celle que produit Sawssen.

// Derrière Soosen, une femme aux talents multiples

Enfant, Sawssen était dyslexique, un trouble de la capacité à reconnaître le langage écrit, difficile à diagnostiquer à l’époque. Un trouble mais pas un obstacle. Sa manière de communiquer, à elle, c’est l’Art. Derrière elle, le soutien d’une mère aimante, qui, pour redonner confiance à sa fille l’inscrira à des cours de peinture. C’est la révélation. Elle prendra des cours pendant 7 ans.

Quand est venu le temps de choisir une carrière, Sawssen voulait être restauratrice de tableaux. Mais un ami de son père, dont la profession était peintre, le lui a déconseillé. Il lui a dit de faire de la céramique. Bon conseil. Au début, elle était comme beaucoup de personnes… Réticente parce qu’elle ne voyait pas tout le potentiel artistique qui se cache dans la céramique, « ce n’était que des assiettes et des verres ». Erreur. Elle continue la peinture et a tout simplement troqué ses toiles contre de la céramique. Elle le dit elle-même « mon pinceau, je ne pourrai jamais m’en séparer ».

// Un parcours dans les plus grandes écoles internationales

Elle commencera par faire un an à l’EAD, à Omrane. Mais c’est hors de la Tunisie qu’elle perfectionnera son art. Pendant quatre ans, elle a étudié en Suisse, à Genève dans la haute école d’art et de design. Elle y apprendra la chimie, la technologie de l’émail, les techniques de cuissons, l’histoire de la céramique, de l’Art… En 2010, l’artiste céramiste participera et exposera au 7ème Salon de la Céramique d’Art Contemporaine de Paris… C’est le début de la reconnaissance.

Un an après, elle sera sélectionnée et exposée dans deux concours internationaux, la Gyeonggi International CeraMIX Biennale International Competition en Corée du Sud et pour le Concours de la Biennale de Céramique de Taïwan. Puis tout s’enchaîne. Très vite. En juin 2012, Sawssen expose ses oeuvres au Printemps des arts du Palais Abdellia de la Marsa. Toujours en Juin, elle expose également à la galerie Cherif Fine Art à Sidi Bou Said. En septembre 2012, elle s’exporte et installe son travail au musée Taipei à Taiwan.  L’année suivante, elle est sélectionnée pour une résidence artistique internationale au musée Yingge ceramic à Taiwan également.

// Soosen, un art japonisant sans le dire

Lors de son stage au Japon, elle se découvre une passion pour la céramique japonaise. Ils ont des cuissons, des manières de travailler qui leurs sont propres: « Ils ont du goût, leur travail est séduisant et il ne faut pas oublier que l’on doit une grande partie de l’Histoire de la céramique à la Chine et au Japon ». À plusieurs reprises, on lui fait remarquer que dans ses créations il y a une forte touche japonaise. Pour elle c’est très inconscient, elle le fait sans réfléchir, c’est sa technique, c’est automatique… Elle a son propre geste.Celui qui la différencie des autres céramistes.

Puis est venu le temps où il a fallu qu’elle trouve un nom à sa petite entreprise. Et il arrive parfois que le hasard fasse bien les choses. Un très bon ami à elle, également céramiste, Yuzké Yamamoto lui apprendra que son prénom signifie « source de la création » et s’écrit Soosen. Simple, efficace. Sa marque est née… Il lui a fallu 10 ans pour que naisse enfin son atelier. Mais n’allez pas croire que pendant ces 10 ans Sawseen n’a rien fait. Elle attendait juste le bon moment. D’autant qu’il n’est pas facile d’avoir sa propre marque, elle l’a vu chez des amis. Il y en a autant qui ouvrent qui ferment. Artisane, artiste… Sawssen est les deux.

Sa page facebook

Tél: +216 52 795 081

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook

10 inspirations pour une table de réveillon!

10 inspirations pour une table de réveillon!

ÉCRIT PAR Inès Ben Azouz

Qui n’aime pas recevoir chez soi le jour du nouvel an? Ideo magazine a sélectionné pour vous 10 photos repérées sur pinterest pour vous inspirer le Jour-J.

Des sets de tables en bois, une guirlande lumineuse, un chemin de table en bougies… Parfois il suffit d’un rien pour rendre une table de réveillon éblouissante et émerveiller vos hôtes.

N’hésitez pas à jouer sur les couleurs tendances, sur une décoration naturelle, et sur la lumière. Lorsqu’il s’agit de déco de table, chaque détail compte.

Pour ce qui est du dîner, c’est à vous de jouer!

Vous aimerez également notre article: Zara Home: 15 idées pour décorer sa table de réveillon!

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook