Retour sur l’œuvre de Raphaël Guy, figure majeure de l’architecture arabisante en Tunisie!

Retour sur l’œuvre de Raphaël Guy, figure majeure de l’architecture arabisante en Tunisie!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Considéré comme l’un des pères de l’architecture arabisante en Tunisie, Raphaël Guy (1869-1918) était l’architecte en chef de nombreux édifices publics du pays. Retour sur la vie et les réalisations d’un créateur qui a marqué le paysage architectural de la Tunisie!

Né à Rennes en 1869, Raphaël Guy a effectué ses études secondaires dans sa ville natale avant de suivre des études supérieures en classe préparatoire au Lycée Saint-Louis à Paris, et d’intégrer en 1894 l’École Nationale des Beaux-arts de Paris. À l’âge de vingt-cinq ans, il a intégré l’atelier de l’architecte français Gaston Redon et a suivi les cours théoriques de Julien Guadet.

En 1901, il a occupé le poste d’attaché aux travaux de la municipalité de Tunis puis, en 1904, celui d’architecte chargé des résidences. Fin 1906, il est promu au grade d’architecte principal des Bâtiments civils de Tunisie. Comme il a aussi été membre de l’Institut de Carthage et a participé aux excursions archéologiques du docteur Louis Carton.

En 1914, il est nommé vice-président de la municipalité de La Marsa. Dans cette commune, il a édifié sa propre résidence ainsi que de nombreuses autres résidences privées et bureaux de poste.

Outre ces projets, Raphaël Guy s’est chargé de la direction de la construction de nombreux édifices publics, dans différentes régions de la Tunisie, dont beaucoup sont toujours en fonction et la plupart s’inscrivant dans le style néo-mauresque.

De l’Institut Pasteur de Tunis et l’extension de l’actuel ministère des Finances en passant par le Palais de justice et le casino municipal de Sousse jusqu’à à l’extension du bureau des Douanes de la Mahdia et le Théâtre Municipal de Sfax, Raphaël Guy s’est chargé de la conception d’une quarantaine de bâtiments publics durant le protectorat français.

Raphaël Guy a disparu en 1918 à la Marsa. Deux années plus tard, a paru son ouvrage intitulé «L’Architecture moderne de style arabe», qui a connu un véritable succès.

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook