Retour sur l’œuvre de Mahmoud Sehili et sa quête de la lumière!

Retour sur l’œuvre de Mahmoud Sehili et sa quête de la lumière!

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Mahmoud Sehili a disparu le 10 Octobre 2015 laissant derrière lui une œuvre prolifique qui lui a value, de son vivant, de nombreuses distinctions d’envergure internationale. On vous dit plus sur Mahmoud Sehili!

Issu d’une famille passionnée par l’art et l’artisanat, Mahmoud Sehili ( 1931- 2015) a grandi dans un environnement haut en couleurs, dans le vieux Tunis. Il a naturellement choisi d’effectuer des études artistiques à l’Institut des beaux-arts de Tunis puis aux Beaux-Arts de Paris jusqu’à 1960, l’année durant laquelle il a commencé à enseigner à l’Institut des Beaux-Arts de Tunis.

À travers l’atelier qu’il animait à l’époque et la Galerie IRTISSEM qu’il a cofondée et dirigée aussi, il a organisé de nombreuses actions culturelles et formé beaucoup de jeunes peintres tunisiens.

Sur le plan international, Mahmoud Sehili a exposé dans de nombreux pays tels que les Etats-Unis, le suède, la France, l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre et la Suisse. Nombreuses de ses expositions lui ont values des distinctions importantes telles que le 1er prix et la médaille d’Or lors d’une exposition de groupe ayant lieu à Milan en 1964 et le prix de la ville de Tunis en 1963.

//La lumière: une préoccupation artistique majeure

La lumière était le maitre mot du travail artistique de Mahmoud Sehili. La préoccupation majeure de cet artiste était ce phénomène mystérieux et intriguant, qu’il traitait dans la plupart de ses tableaux. Tantôt figuratifs tantôt abstrait, ceux-ci illustraient un univers pictural singulier, reflétant le parcours du grand voyageur qu’il était, ainsi que des scènes de son quartier natif.

Le thème récurrent de la lumière se traduisait à travers une forte présence du clair-obscur, et des contrastes entre les teintes sourdes et criantes.

 

pub TU 1
À découvrir aussi
ideo facebook