Pourquoi choisir la fibre de bois pour assurer son isolation ?

Connaissez-vous la fibre de bois ? Il s’agit d’un isolant naturel possédant de multiples qualités. Celui-ci est fabriqué à partir de résidus d’arbres résineux, et offre une densité optimale pour une isolation thermique et acoustique optimale. Disponible à la vente sous forme de panneaux rigides ou de laine de bois souple, la fibre de bois peut servir à votre isolation intérieure, extérieure et même à votre toiture. Nous vous en disons plus sur ce matériau dans notre article !

Quels sont les différents types d’isolation en fibre de bois ?

L’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur avec la fibre de bois est une technique efficace et écologique pour améliorer le confort thermique et acoustique de votre logement. Disponible en panneaux rigides ou semi-rigides, la fibre de bois s’adapte à tous types de murs et cloisons. On relève parmi les avantages de la fibre de bois en tant qu’isolant intérieur une bonne performance thermique et phonique, ainsi qu’une grande facilité de mise en œuvre. Parmi les spécialistes en éco-matériaux, nous retrouvons par exemple Matériaux Naturels, qui propose de nombreux produits en fibre de bois adaptés à chaque projet. Rendez-vous sur son site pour en découvrir davantage !

L’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur avec la fibre de bois est une option de plus en plus prisée pour ses performances thermiques et acoustiques élevées, ainsi que pour son aspect écologique. Les panneaux en fibre de bois rigide sont généralement utilisés pour cette technique d’isolation. Ils sont placés sur le côté extérieur des parois, formant ainsi une enveloppe protectrice autour du bâtiment. Cette méthode d’isolation permet un grand confort thermique, quelle que soit la saison. La fibre de bois a en effet une très forte densité, ce qui lui permet de conserver la chaleur en hiver et de la repousser en été.

Découvrir aussi  Quel type de carrelage pour une salle de bain moderne ?

L’isolation de la toiture

L’isolation de la toiture se réalise par le biais de la méthode sarking, particulièrement adaptée pour les toitures inclinées traditionnelles. Elle consiste à poser des panneaux isolants directement sur les chevrons ou les voliges de la toiture. Le sarking en fibre de bois est une variante écologique de cette méthode, de plus en plus prisée pour ses performances thermiques, acoustiques et sa durabilité. Cette méthode d’isolation offre une enveloppe thermique continue, éliminant ainsi les ponts thermiques, pour une meilleure performance énergétique.

Quelles sont les caractéristiques de la fibre de bois en tant qu’isolant ?

La densité

La densité de la fibre de bois varie en fonction de son utilisation. Les panneaux rigides utilisés pour l’isolation externe des murs, des toitures et des planchers possèdent une densité plus élevée, généralement comprise entre 100 et 250 kg/m³. Pour l’isolation interne, les panneaux de fibre de bois à moyenne densité – entre 35 kg/m3 et 110 kg/m3 – sont privilégiés. Cette caractéristique leur confère une excellente résistance à la compression et une bonne gestion de l’humidité, garantissant un confort thermique optimal en toutes saisons.

Le lambda

Le lambda de l’isolant en fibre de bois, exprimé en W/(m.K), est un indicateur clé de sa performance thermique. Plus cette valeur est faible, plus l’isolant est performant. Pour la fibre de bois, le lambda varie généralement de 0,036 à 0,055 W/(m.K), ce qui fait de ce matériau un excellent choix pour l’isolation. Cet indicateur dépend de la densité du matériau. Les panneaux rigides en fibre de bois, généralement plus denses, peuvent atteindre des valeurs de lambda aussi basses que 0,036 W/(m.K). En comparaison, les isolants souples en fibre de bois ont des lambdas légèrement plus élevés, autour de 0,038 à 0,045 W/(m.K) en raison de leur densité plus faible. Ces valeurs sont à prendre en compte lors du choix de l’épaisseur de l’isolant pour atteindre une résistance thermique (R) souhaitée.

Découvrir aussi  Comment faire des appliques murales ?

La résistance thermique

La résistance thermique de la fibre de bois, indiquée par le symbole R, est un indicateur essentiel de sa performance en isolation. Cette valeur, exprimée en m².K/W, dépend principalement de l’épaisseur de l’isolant et de sa conductivité thermique (lambda). Pour la fibre de bois, la résistance thermique varie généralement entre 5 et 6 m².K/W, témoignant d’une très bonne performance thermique. Pour une isolation optimale des combles par exemple, il est recommandé de viser une résistance thermique minimale de R = 7 m².K/W. La fibre de bois offre donc une protection thermique de qualité en limitant les déperditions d’énergie, ce qui permet de réaliser des économies de chauffage. Nous espérons vous en avoir appris plus au sujet de l’isolation avec la fibre de bois.

À propos de l'auteur

Les matériaux, les couleurs, les textures, les motifs et les styles m'inspirent et j'adore rechercher des façons de créer une belle atmosphère dans chaque pièce. J'aime également partager mes idées avec les autres et trouver des conseils pour aider les gens à créer une atmosphère plus agréable chez eux.