Les « Pop up gallery » de Michela Marguerita Sarti et Alia Derouiche Chérif fêtent leur première bougie!

Les « Pop up gallery » de Michela Marguerita Sarti et Alia Derouiche Chérif fêtent leur première bougie!

ÉCRIT PAR Edia Lesage

En novembre dernier, Michela Marguerita Sarti et Alia Derouiche Chérif inauguraient la première "pop up gallery" au Cap, à Gammarth, suscitant l'engouement et la curiosité. Une galerie éphémère, quelle idée, en effet! Le concept bousculait les codes et c'était l'occasion pour les artistes représentés de pouvoir communiquer avec les visiteurs, les amateurs et les collectionneurs.

Ces deux artistes et commissaires n’en sont pas tenues à cette « première » réussie et ont récidivé , recréant à chaque fois le « buzz » autour d’un événement inattendu et délocalisé grâce à leur « Pop up gallery ». Les idées reçues ont la vie dure mais force fut de constater que les deux complices, avec beaucoup d’humour ,de professionnalisme et d’efficacité ont réussi à s’imposer trimestriellement avec à chaque fois des artistes de renommée et ce malgré un calendrier personnel chargé: Alia Derouiche Cherif vient d’exposer en solo « Ifriquiettes » à La Musk and Amber Gallery et Michela Marguerita Sarti est commissaire de l’exposition au Maroc itinérante « Mekn’Art », réalisée en collaboration avec des artistes marocains .

C’est ainsi que des événements éphémères aux noms issus de jeux de mots malicieux où la magie n’est jamais absente ont rythmé l’année:  » DAR D’ Art ni « , « Oops I did it again » à la galerie Sophonisbe, en janvier « Psst it’s there » en mars, « Miz Moz Maz » -« Abracadabra » au mois de mai , à la galerie Alain Nadaud.

Avec l’exposition « supercalifragilisticexpialidocious »-Qui ne se souvient pas de Marie Poppins?- à la galerie Alain Nadaud, du 26 au 28 octobre 2018, elles reprennent l’année avec le même concept de « Pop up gallery » avec des artistes de leur connaissance. Le choix est toujours porté vers de petits formats, ce que Michela Margherita Sarti faisait depuis longtemps dans son ancienne galerie, «Efesto», à La Marsa. «Des petits formats à de petits prix», afin d’encourager les acheteurs et créer une dynamique  autour des artistes présentés. Ceux-ci, venus d’horizons professionnels et géographiques divers (La Tunisie, l’Algérie, le Maroc, la Grèce, la France, l’Italie, la Grèce et la Russie) présentent des œuvres qui ont vocation à nous emporter mais aussi à voyager par delà les frontières.

Les artistes de la cinquième édition qui ont été exposés  et ont bénéficié d’une forte visibilité sur une courte durée sont les suivants: Houda Ajili , Kaouther Bahri Dargouth ,Sonia Ben Slimane, Mohamed Amine Hammouda, Mohamed Ben Dhia, Marianne Catzaras, Malek Ennaifer, Nesrine Elamine, Meriem Dachraoui, Fatma Fehri, Mouna Fradi, Mourad Harbaoui, Fayçal Mejri, Hend Megdiche, Jneïna Messaoudi, Amira Mtimet , Souheil Nachi, Malek Saadallah, Walid Zouari, Alia Derouiche Cherif, Michela Marguerita Sarti.

À découvrir aussi
ideo facebook