«Moucharabieh’s house», une villa à l’architecture épurée

«Moucharabieh’s house», une villa à l’architecture épurée

ÉCRIT PAR Khadija Djellouli

Située au cœur d'un quartier chic de Tunis, la «Moucharabieh's house» a été réalisée par l’architecte tunisienne Selima Ladari, fondatrice de l’agence «In Between» en collaboration avec l’agence d’architecture parisienne Poliscope. Visite guidée d’une villa contemporaine qui a su emprunter avec brio les codes de l’architecture traditionnelle tunisienne.

Diplômée de l’école d’architecture parisienne La villette, Selima Ladari a d’abord travaillé en France avant de rentrer en Tunisie pour fonder sa propre agence «In Between». Elle se plait depuis à travailler essentiellement sur des projets touchant le secteur du résidentiel et de l’éducation. Elle collabore également sur de nombreux projets avec l’agence parisienne Poliscope avec qui elle partage un goût prononcé pour la réflexion urbanistique. Ils ont dans ce sens créé un groupe de réflexion intitulé «Regard croisés», qui propose un appui au secteur de l’urbanisme en Tunisie.

Le projet de la villa «Moucharabieh’s house» située dans un quartier très urbanisé a ainsi commencé par une réflexion autour de l’urbanisme à l’échelle d’un quartier. En témoigne l’architecture des façades composée en fonction des différentes orientations et des vues. Ainsi la façade sur rue se veut très intimiste, laissant place à peu d’ouvertures, reprenant les codes de l’architecture traditionnelle des maisons de la médina. Ces façades se décorent d’un grand moucharabieh en bois exotique, dont profite également les habitants de la maison puisqu’il est pensé tel un espace habité.

Les façades intérieures jouent avec la profusion de lumière et donne directement sur le jardin-patio. Ce jardin véritable espace de loisir par sa piscine et sa grande terrasse rappelle par sa composition les patios traditionnels. On aime également dans cet espace le travail apporté à la piscine pensée sans margelle mais au contraire dans une continuité de matériaux avec la terrasse.

La villa construite sur un terrain de 420 m2 se compose de 4 suites. Très lumineuse, elle est imaginée dans un blanc immaculé et avec des formes épurées et contemporaines. Seul l’escalier presque flottant interpelle par son revêtement en bois et son garde-corps en verre une différence de matériaux.

Cette villa à l’architecture bioclimatique a su jouer avec simplicité et élégance des codes de l’architecture traditionnelle et leur bien fait. Un beau travail réalisé en collaboration étroite avec la propriétaire des lieux qui a su mettre en œuvre avec goût le travail des architectes.

À découvrir aussi
ideo