KOREL NOMADE, le festival africain qui allie mode, design, création, et développement

KOREL NOMADE, le festival africain qui allie mode, design, création, et développement

ÉCRIT PAR Edia Lesage

Du 12 au 15 juin 2019 s'est déroulé à Nouakchott en Mauritanie le festival KOREL NOMADE dont les pays participants sont la Mauritanie, le Mali,le Sénégal, l'Algérie, le Maroc et la Tunisie. Zoom sur cet événement!

« Chacun doit résister à sa manière. La mode, c’est notre culture. Qui dit culture dit résistance », résume Bana Korel qui organise la deuxième édition du festival.

Le continent africain est confronté à des défis majeurs qui sont la lutte contre pauvreté, l’analphabétisme, les défis économiques et bien sûr technologiques. Et puis, il s’agit aussi de lutter contre la disparition des savoir faire ancestraux à la valeur immatérielle inestimable.
KOREL NOMADE est la deuxième édition de la mode et de la création ouest africaine en Mauritanie. Le festival qui s’est ouvert par un défilé de mode est enrichi par des tables rondes, des concerts de musique, des ateliers pour jeunes créateurs, des ateliers de formation en communication et en marketing, des expositions. Il veut être une plateforme culturelle d’échanges avec des créateurs venus du continent africain. Cette année, les invités viennent du Mali, du Sénégal, du Maroc et de la Tunisie.

Le 14 juin, Bana Korel a organisé une nuit de la mode, de grand prestige, la nuit du «tradi-moderne», qui s’est déroulée à l’Azalaï Hôtel Marhaba de Nouakchott, en présence de nombreux professionnels venus de plusieurs pays du monde. L’invité d’honneur est l’ambassadeur du Mali à Nouakchott. Bana Korel, de son vrai nom Bana Sow, est née dans une famille dans laquelle la créativité est la chose du monde la mieux partagée: sa mère est une grande styliste internationalement connue. Sa grande soeur, Amy Sow, qui considère que «l’art plastique est une façon de lancer des messages» a été la chef costumière habilleuse de «Timbuktu», le film aux sept Césars du mauritanien Abderrahmane Sissoko. Éveiller les consciences sur les violences que les femmes endurent est l’objectif d’Amy Sow.

Bana Korel

Les invités sont des artistes engagés : la Tunisie sera représentée par Wadi Mhiri qui présentera la collection de bijoux «Wedd», créée avec Houda Ghorbel et exposée à la Musk and Amber Gallery à Tunis. Leurs bijoux en argent et en cuivre seront au centre du concept store incontournable de Nouakchott, « Zeinart» , le 15 juin . «Wedd» ou «offrande» est une ligne de bijoux gravés en «nemli» avec des calligraphies d’expressions tunisiennes porte-bonheur. «Dans le contexte actuel de prolifération de la violence, un retour aux sources est nécessaire «disent les artistes. «Sauvegarder un patrimoine immatériel et de belles paroles empreintes de positivité se veut être un gage de d’équilibre, d’identité, de sérénité».
C’est l’objectif de KOREL NOMADE.

Plus d’infos ICI!

pub TU ramadan
À découvrir aussi
pub TU