Gustav Klimt, le père de la Sécession viennoise

Gustav Klimt, le père de la Sécession viennoise

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Artiste majeur du 20ème siècle, Gustav Klimt (1862-1918) est décédé il y'a 101 ans, laissant derrière lui un héritage artistique important, exposé jusqu’à aujourd'hui dans les plus grands musées et prestigieuses galeries du monde entier. Portrait de l'un des principaux fondateurs de la Sécession Viennoise.

//Gustav Klimt, grands peintres décorateurs des édifices de la Vienne impériale

Peintre symboliste autrichien mais aussi dessinateur, décorateur, céramiste et lithographe, Gustav Klimt était, au début de sa carrière, un peintre décorateur des plus importants monuments de la capitale autrichienne. En effet, en parallèle avec ses études à l’école des arts appliqués de Vienne effectuées de 1876 à 1883, il a débuté comme décorateur dans l’équipe de son idole Hans Makart. Pendant cette époque, il a enchainé les projets de décoration des théâtres et édifices publics à l’instar de la cour intérieure du Kunsthistorisches Museum, du plafond du Palais Sturany , plafond de l’établissement thermal de Karlsbad. Avec son frère Ernst Klimt et Franz Matsch, Gustav Klimt crée en 1883 un atelier collectif appelé « Künstler-Compagnie », se chargeant de la décoration des murs et plafonds des villas et espaces publics (la Villa Hermès, les plafonds du théâtre de Fiume .. )

Gustav Klimt

//La rupture avec l’académisme et le fondement de la Sécession Viennoise

Klimt a reçu de nombreuses récompenses en reconnaissance de son grand savoir-faire et la qualité de son travail artistique (tel que la croix d’or du Mérite artistique qu’il avait reçue en 1888 de l’empereur François-Joseph), sauf qu’il a décidé de rompre avec l’académisme et de s’exprimer plus librement à travers un style singulier haut en couleurs, s’inspirant des estampes japonaises, le symbolisme et l’impressionnisme français. En 1897, il co-crée avec ses amis le groupe des sécessionnistes, et plus tard il dirige l’Union des artistes figuratifs, appelée la Sécession viennoise, qu’il quitte en 1905 suite à des conflits avec ses artistes-membres.

À travers ces associations, Klimt aspirait à réinventer l’art autrichien, le diffuser dans les quatre coins du monde, et à fusionner les arts mineurs et majeurs en vue de créer une œuvre d’art totale. Et comme tout artiste voulant changer les règles et rompre avec l’académisme à cette époque, Klimt a été beaucoup contesté. Ses œuvres révolutionnaires ont suscité une grande polémique, et les avis étaient partagés entre admiration et refus.

// Une œuvre révolutionnaire, le cycle d’Or

Tantôt célébré, tantôt contesté, Gustave Klimt a produit plus de 200 œuvres durant sa carrière, dont certaines sont restées inachevées après son décès. Figures, sujets allégoriques, nus, portraits et paysages se sont mêlés pour constituer l’univers pictural singulier de Klimt. Un univers contrasté, mêlant des portraits féminins dorés à l’or fin d’un côté, et des paysages paisibles et sereins d’un autre côté.

Cet artiste avait une grande fascination pour les femmes, fortement présentes dans sa vie et son œuvre. Emilie Flöge était sa principale compagne et l’une de ses plus grandes sources d’inspiration, d’ailleurs il lui avait consacrée la fameuse toile «Portrait of Emilie Flöge», en 1902. C’est à partir de cette année, que l’artiste viennois a entamé «la période dorée», appelée aussi «le Cycle d’Or». Une période au cours de laquelle l’œuvre de Klimt avait atteint son apogée, et a eu lieu la naissance de chef-d ‘œuvres tels que «Le Baiser» (1908), «le Portrait d’Adele Bloch-Bauer I»(1907) et « Danaé » (1908).

//Gloire Posthume

Un siècle s’est découlé depuis la disparition de Klimt, et pourtant l’artiste est toujours très en vue. De nombreuses expositions ont été organisées en son honneur, à l’instar de «Vienne 1900. Klimt, Schiele, Moser, Kokoschka» qui a eu lieu au Grand Palais à Paris en 2005, ou encore la série d’expositions temporaires organisées dans dix grands musées à Vienne,  à l’occasion de son 150ème anniversaire.

Outre les expositions, l’œuvre de Klimt a fait l’objet de plusieurs films tels que « Klimt » (2006) de Raoul Ruiz ou le documentaire de Michel Vuillerm et et Gilbert Charles intitulé « Klimt ou le testament d’Adele ». Comme il a inspiré et continue d’inspirer de nombreux créatifs. On reconnait sa touche par exemple dans le style graphique de l’animé Gankutsuou.

Les œuvres de cet artiste unique se vendent jusqu’à nos jours, à des millions de dollars. En 2018, de nombreux évènements culturels se sont organisés partout dans le monde, notamment à Vienne, pour célébrer le centenaire de sa mort.

pub TU ramadan
À découvrir aussi
pub TU