Dar Sebastian, un lieu de légende et d’Histoire à Hammamet

Dar Sebastian, un lieu de légende et d’Histoire à Hammamet

ÉCRIT PAR Inès Ben Azouz

Avec ses résidences, ses jardins et son parc arboré qui donne sur la mer, Dar Sebastian, qui est également le Centre Culturel International de Hammamet, a de nombreux secrets à dévoiler. Ideo magazine vous raconte son histoire.

Construite en 1927 par l’aristocrate roumain George Sebastian, Dar Sebastian est vite devenue un lieu cosmopolite qui a vu défiler entre ses murs blancs de nombreux artistes, des intellectuels et autres personnalités influentes de l’époque. Si la maison est née des rêves de Sebastian qui est tombé fou amoureux de Hammamet, c’est à Vicenzo Decara que l’on doit son architecture. Après trois ans de travaux et de nombreux changements, on raconte que l’adage « construire et démolir comme Sebastian » circulait à Hammamet!

//Dar Sebastian: une architecture, plusieurs époques

Pour ce qui est de l’intérieur de la maison, c’est Jean-Michel Franck qui signera le design du mobilier de la villa dont il ne reste malheureusement plus grand chose. De cette époque Art déco et de l’héritage de ce designer ne demeure que la grande table noire «Ananas» qui occupe toujours sa place au bord de la piscine. Pour les arcades du patio, le dandy roumain a souhaité qu’elles s’inspirent de celles de la mosquée de Kairouan. Également fasciné par les mausolées, il s’en fait construire un au fond de son jardin qui s’étend sur 17 hectares. Ce Jardin botanique, créé par Sebastian lui-même en 1932, compte plus de trois cents espèces végétales que l’on peut encore admirer aujourd’hui. Depuis 1999, la villa et le parc sont inscrits sur la liste du Patrimoine Classé.

//Dar Sebastian, un lieu qui a cotoyé l’Histoire et l’Art

De 1932 à 1962, Giacometti, Schiaparelli, Paul Klee, André Gide, Cocteau et l’actrice Greta Garbo pour ne citer qu’eux, ont tous pu gouter au luxe et aux soirées folles de la villa. Malheureusement, la seconde guerre mondiale mettra entre parenthèses cette période légère. Durant cette période trouble, le Maréchal Rommel réquisitionnera la villa et cèdera sa place à Winston Churchill qui y a rédigé une partie de ses mémoires.

En 1962, Sebastian vend son domaine à l’Etat tunisien tout juste indépendant. C’est alors qu’est crée le Centre Culturel financé par la fondation Gulbenkian. Deux ans après, l’architecte Paul Chemetov édifie en plein cœur des jardins le théâtre de plein air dans lequel se tient chaque été le prestigieux festival de Hammamet.

La page facebook de Dar Sebastian, c’est ici.

 

À découvrir aussi
ideo facebook