“Couleurs d’Avril” à l’IFT, la nouvelle exposition pour la lutte des libertés individuelles

“Couleurs d’Avril” à l’IFT, la nouvelle exposition pour la lutte des libertés individuelles

ÉCRIT PAR Edia Lesage

L'Institut Français à Tunis et la galerie La La Lande à Paris organisent simultanément deux manifestations culturelles. Zoom sur cet événement!

La cinquième édition du «Printemps culturel tunisien à Paris» intitulée «Diversité(s)» se déroule du 15 avril 2019 au 29 juin.Dans ce cadre plusieurs manifestations ont été prévues. L’une des expositions, intitulée «Homogeneus» aura lieu à la galerie La La lande à Paris à partir du 17 mai prochain à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie avec pour commissaire Dorra Mahjoubi, artiste, poétesse et performeuse.

A Tunis, l’I.F.T, accueille du 15 au 30 avril la deuxième édition de la manifestation culturelle et militante «couleurs d’avril», centrée sur la lutte pour les libertés individuelles et le combat pour les droits des minorités sexuelles. Cette deuxième édition comprend une exposition d’art plastique également intitulée «Homogeneus» dont la commissaire, Dorra Mahjoubi, mandatée par la galerie La La Lande a mis en scène onze des artistes qui seront exposés à Paris.

La commissaire écrit: «Homogeneus» du latin signifie étymologiquement: de même race, de même sorte, semblables. Le choix de ce titre dénonce la violence gratuite faite à l’égard des minorités. La maltraitance et l’exclusion subie à cause de l’orientation sexuelle est contraire à l’ambition tunisienne d’un pays où règne la cohésion sociale et la démocratie. Après la révolution, la Tunisie est le premier pays du monde arabe qui a accordé officiellement un visa d’exercice à une association qui travaille pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie, pour la lutte contre l’homophobie et pour lancer un débat sociétal sur l’homosexualité. Toutefois, les lois en Tunisie incriminent toujours les personnes LGBTQI et les projets politiques ne garantissent pas encore le respect de la dignité de ces citoyens et citoyennes tunisiens. Pourtant la révolution tunisienne de 2011 est la «révolution de la dignité». L’idée de l’exposition est née de ce paradoxe».

Elle ajoute cette citation d’Edgar Morin: «Les humains doivent se reconnaître dans leur humanité commune, en même temps que reconnaître leur diversité tant individuelle que culturelle».

Sont visibles à Tunis, à la galerie de l’I.F.T, des œuvres de différents styles formats et techniques (photographie, peinture, Bande Dessinée, gravure, art numérique, installation …) qui montrent l’urgence de défendre la liberté sexuelle en Tunisie.

Les auteurs de ces œuvres sont des artistes engagés et divers: Hana ben Ali, Younes Ben Slimane, Michel Giliberti , Halim Karabibene, Nadia Khiari alias Willisfrom Tunis, Maher Maaoui, Lamia Mehichi alias Sangoura, Ilyes Messaoudi , Chaïma Sakroufi , Slown.

Maher Maaoui
Slown -l’amour en cage
Willisfrom Tunis
Younes ben Slimane

Entre  jeunes artistes et artistes confirmés, la styliste Chaïma Sakroufi, artiste et créatrice de mode, qui donne la parole aux vêtements pour parler du ressenti du corps a exposé une installation intitulée «la chambre des lions»  (Beit Essiouda). Cette  installation, qui fait référence à l’univers carcéral a été très remarquée et commentée.

Les artistes qui seront présents à Paris le 7 mai prochain à la galerie La La Lande seront ceux qui ont exposé à Tunis auxquels s’ajouteront Nidhal Chamekh, Kahena Sanaa et Aïcha Snoussi.

Le Printemps culturel tunisien à Paris 5ème édition :DIVERSITE(S) : Equipe d’organisation : Hedi Chenchabi, Houda Zekri, Dorra Mahjoubi, FrédéricBrun, Okina Vermillet.Mail infocollectif3cl@gmail.com Adresse : 301, rue de Belleville.

Plus d’infos sur l’IFT ICI!

Plus d’infos sur la Galerie La La Lande ICI!

 

À découvrir aussi