Christian de Portzamparc en 3 projets phares

Christian de Portzamparc en 3 projets phares

ÉCRIT PAR Ons Larguech

Née le 9 mai 1944 à Casablanca, l’architecte français Christian de Portzamparc fête aujourd’hui ses 73 ans mais aussi une incroyable carrière en architecture. Premier français à recevoir le prix Pritzker et doublement distingué du prix de l’Équerre d’argent, De Portzamparc a conquis le monde par son œuvre, diffusant sa philosophie et son art aux quatre coins de la planète.

Rêveur et utopiste, Christian de Portzamparc concentre son travail sur ‘’la qualité des espaces de vie collectifs et individuels’’ et vise à favoriser la rencontre et l’expérience des lieux. Un travail qui lui vaudra d’être décrit par ses contemporains comme ‘’un grand poète des formes et un créateur des espaces éloquant’’. Focus sur trois de ces projets des plus incroyables !

Cidade das artes, Rio de Jeneiro, Brésil 2013

Crédit Agence Portzamparc

Inaugurée en 2013, la Cidade Das Artes vient s’ajouter à la longue liste des projets dédiés au 4ème art conçus par De Portzamparc. Le complexe musical s’implante au cœur du nouveau quartier ‘’Barra Tijuca’’. Il se positionne par son programme riche et varié comme un centre de divertissement majeur à l’échelle du nouveau quartier mais aussi à l’échelle du grand Rio. D’un point de vue architectural, le projet matérialise l’essence même de la pensée de De Portzamparc. C’est un bout de ville, ‘’Un îlot ouvert’’ où les différentes entités du programme se regroupent autour d’une immense terrasse. Cette terrasse, réinvention de la place publique, du lieu de rencontre, s’élève et laisse serpenter en dessous d’elle la nature. Elle s’ouvre et s’offre aux paysages de Rio comme un balcon sur les montagnes, la mer et les lacs. De par ses formes courbées et joueuses, le bâtiment-sculpture nous révèle le béton dans toute sa splendeur; un réel hommage à l’architecture Brésilienne moderne qui célèbre tant ce matériau.

Musée Hergé, Louvain la Neuve, Belgique, 2009

Crédit Emdee

Commandé à Portzamparc par l’épouse de Hergé, ‘’le musée Hergé’’ se veut un hommage à l’ensemble de l’œuvre du créateur de Tintin. Pour trouver la réponse à ce projet, De Portzamparc s’est prêté à ses souvenirs d’enfants marqués par les aventures de l’explorateur; Une réflexion qui finit par donner vie à un projet fort en émotion, à une histoire, celle d’une aventure réelle et authentique dans le monde du père de la bande dessinée moderne. En effet le musée se présente comme un parcours sensoriel où l’expérience commence déjà à l’extérieur du bâtiment; De loin on remarque ‘’l’objet’’ posé au milieu d’un parc, on commence à deviner l’intérieur à travers les fenêtres en cases de bandes dessinés, on se rapproche et on traverse par une passerelle, la frontière entre la ville, le présent, et le monde fantastique, intemporel du projet. À l’intérieur, des formes aux dimensions démesurés et hautes en couleurs sont imprégnées du style graphique de Hergé. L’exposition se décline sur quatre espaces, chacun matérialisant dans sa singularité un personnage, ‘’un extrait du trait de l’auteur’’.

Philarmonie de Luxembourg, Luxembourg 2005

Crédit Guido Radig

Arborant une forme aussi voluptueuse qu’un air de musique classique, la philharmonie, parée de délicatesse et de sensibilité, se pose comme une feuille tombante au milieu de la ville de Luxembourg. Dans ce projet, De Portzamparc porte un soin particulier au traitement de la limite entre le bâtiment et la ville. Il imagine une forêt de pilotis fins et élancés, qui vient envelopper le bâtiment tel un écrin. Un voile qui transforme l’édifice en un espace unique, à la fois transparent et secret, situé à la limite du tangible, entre la proximité de la ville et le voyage promis par le spectacle. Ce spectacle est élevé à une dimension de spiritualité, où le spectateur est dérobé, le temps d’une performance à l’agitation du monde extérieur.

 

 

pub TU
À découvrir aussi
ideo facebook