Jean-michel Basquiat, le génie de la rue

Jean-michel Basquiat, le génie de la rue

ÉCRIT PAR Rania Lahmer

Trente ans se sont écoulés depuis la mort prématurée de l’artiste underground, Jean Michel Basquiat, dont les œuvres ont marqué l’histoire de l’Art contemporain. À cette occasion, IDEO Magazine a choisi de vous parler de l’histoire de cette légende de l’Art underground.

//Basquiat, pionnier de la mouvance underground

Jean-Michel Basquiat a été un artiste peintre américain qui a rayonné pendant les années 1980 et a connu un succès fulgurant. Il était connu sous le pseudonyme de SAMO («Same Old Shit ») qui le distinguait des autres graffiteurs qui pratiquaient à cette époque à New York. Avec une couronne royale à trois pointes et le © de copyright), SAMO devient sa marque d’identification.

Encouragé par sa famille (appartenant à la moyenne bourgeoisie et aux origines haïtiennes (père) et portoricaine (mère)), l’artiste a pu développer son talent pour le dessin depuis son jeune âge. Il n’a pas terminé ses études à l’école des arts dans laquelle il était inscrit, en revanche, il a préféré la rue pour apprendre et y pratiquer son art.

Tout au long de sa carrière, Jean-Michel Basquiat a effectué plusieurs collaborations (avec les artistes Al Diaz et Andy Warhol). Il a pu aussi expérimenter différentes techniques dans la création de ses œuvres. Au départ, il avait commencé avec des graffitis qui ont pu évoluer par la suite vers une forme complexe et inédite de peinture. Des techniques et des styles qui ont été souvent révolutionnaires. En effet, l’artiste américain a commencé à combiner le texte avec l’image, à faire du collage et du découpage, de la sérigraphie, du Pentimento (les traces laissant deviner qu’il y’a eu des retouches apportées à l’œuvre en cours d’exécution), en surfant sur la tendance de l’Art conceptuel et l’Art minimaliste de l’époque. Basquiat s’inspirait plutôt de l’expressionnisme, d’ailleurs il devient très vite l’un des artistes phares de la peinture néo-expressionniste.

Les principaux thèmes sur lesquels il a travaillé sont le racisme, la mort, les dessins d’anatomie, l’argent les héros noirs etc. Ses œuvres étaient une sorte de traitement esthétique et témoignage du quotidien. Il a participé à de nombreuses expositions dont on peut citer l’exposition de groupe dans la galerie de renommée «Time Square Show».

Jusqu’à aujourd’hui, ses œuvres sont présentes dans les expositions et vendues aux enchères à des millions de dollars. En effet, ses créations ont pu immortaliser le nom de cet artiste. Parmi ces œuvres, très convoitées aujourd’hui, nous pouvons parler de «Samo Graffiti » réalisée en 1980, «The Field Next to the Other Road» créée en 1981, «Dustheads»,«Untitled» et «Slave Auction» (en français «Vente aux enchères d’esclaves») conçues en 1982.

pub TU ramadan
À découvrir aussi
TU RAMADAN