La Boîte, lieu d’art contemporain, marque ses 10 ans par une grande rétrospective

La Boîte, lieu d’art contemporain, marque ses 10 ans par une grande rétrospective

ÉCRIT PAR Edia Lesage

Après dix ans d’expérimentations artistiques au sein de son entreprise en Tunisie, le groupe Kilani nous propose une sorte de revue des expositions qu’il a organisé chaque année dans "la Boîte".

Depuis dix ans, le groupe Kilani a installé dans son siège, à la zone industrielle de la Cherguia I, au deuxième étage, un espace d’Art particulier appelé «la Boîte». Dans cette espace, un ou plusieurs artistes, choisis par le groupe, viennent présenter leurs œuvres au personnel de l’entreprise. Cette présentation se déroule en trois temps: la découverte des œuvres, l’explication par l’artiste de ses intentions et le dialogue sur la démarche de création. Ce processus est une source d’émotion pour les participants et un enrichissement mutuel: Pour l’artiste, transmettre une émotion et la traduire en mots n’est guère aisé. En retour, le ressenti du public enrichit l’œuvre et l’artiste, car plus les échanges autour de son œuvre, sont intenses et variés, plus ils lui donnent du sens.

L’entreprise est productrice et acheteuse d’œuvres d’Art et au-delà du mécénat, a fait de «la boîte»  un lieu alternatif et non commercial.

Pour Fatma Kilani, enseignante à l’I.H.E.C (Institut des Hautes Etudes Commerciales de Carthage) qui est à l’origine du projet et qui joue le rôle de médiatrice culturelle, cela contribue à créer une culture artistique commune dans l’entreprise entre des personnes qui viennent de milieux différents et de sociétés différentes et qui échangent autour de l’Art. Art qui devient une partie de leur quotidien, car au final, les œuvres sont acquises par le groupe et exposées dans ses locaux. Au terme de chacun de ces cycles artistiques, le public extérieur à l’entreprise (amateurs d’arts, galeristes, collectionneurs, curateurs..) est invité à visiter l’exposition dans «la boîte». S’en suit alors «la boîte hors les murs»: les œuvres sont aussi exposées à l’Institut des Hautes Etudes Commerciales de Carthage (I.H.E.C), pour être montrées à de jeunes étudiants et futurs entrepreneurs dans un souci de partage et d’échanges car, pour citer Fatma Kilani:  tout est Art. Entreprendre, c’est un Art».

Cette année est particulière: le 1er mars, le siège du groupe Kilani, organisera une rétrospective des expositions qui s’y sont tenues et présentera les photographies de Skander Khlif, prises au cours de son immersion dans l’entreprise, intitulée «ISO 001». Le 2 mars, la chapelle Sainte Monique de l’IHEC accueillera la suite de l’exposition de photographies de Skander Khlif ainsi que la présentation du livre de Paul Ardenne, historien de l’Art et Pierre – Noël Denieuil sociologue, directeur de recherches au CNRS, intitulé «la boîte 2007/2017- dix ans d’expérimentations artistiques au sein d’une entreprise en Tunisie» (« La Muette/Bord de l’eau éditions). Un débat sur cette activité artistique du groupe Kilani sera organisé avec Shiran Ben Aberrazek comme modérateur.

//En ce moment et jusqu’au 25 février 2018, La Boîte expose -Jardin d’Éden- de Meriem Bouderbala…Entrée en matière très poétique de l’artiste qui, libre de toute didactique, tente la céramique avec l’âme de l’explorateur. 

Où et quand? Toutes les infos ici!

//Le 1er mars 2018 à la Cherguia 1 à 17 heures, au siège du groupe Kilani, 25,Rue 8603 Z.I Charguia I .

//Le 2 mars 2018 à 17 heures à La Chapelle Sainte Monique à L’I.H.E.C à Carthage.

À découvrir aussi